L’e-campagne de Joyandet : 08/20

  • A
  • A
L’e-campagne de Joyandet : 08/20
@ MAXPPP EUROPE1
Partagez sur :

Europe1.fr a noté la campagne sur le net de 12 candidats aux régionales.

Sur la base de 10 critères, qui valent chacun deux points, Europe1.fr évalue l'e-campagne de 12 candidats jusqu'au 14 mars. Aujourd'hui sur le gril : Alain Joyandet, tête de liste UMP pour les régionales en Franche-Comté.

LE SITE DE CAMPAGNE

Son site de campagne est-il participatif ?
0,5 point
A côté de son site alainjoyandet.fr, le candidat UMP dispose d’un "blog de campagne", où il est du reste impossible de commenter les articles ou de lancer des débats sur les problématiques de la région. Côté interactivité, c’est donc service minimum : le site se contente de renvoyer vers le réseau social de l’UMP et offre uniquement la possibilité de partager les articles sur Facebook. Peut vraiment mieux faire.

Le design du site est-il réussi ?
1 point
A dominante bleue, le site d’Alain Joyandet reprend les codes des blogs. Sans être exceptionnel, il est simple et aéré. On regrette toutefois la présentation fruste et indigeste des vidéos et des agendas.
A noter également que, si le logo, l’arbre du parti présidentiel, est bien visible sur le site, il faut toutefois chercher le sigle UMP, qui apparaît, presque honteusement, dans la partie "liens vers les autres sites".

Le site est-il fonctionnel ?
1 point
Comme pour les sites d’info, les derniers billets, vidéos et agendas remontent en haut de la home. La têtière et des onglets permettent facilement d’accéder au programme et aux dernières photos. On retient cependant deux ratés. Premièrement la présentation des autres candidats de la liste est réduite à une énumération de noms. Deuxièmement, il n’existe pas sur le site de revue de presse à proprement parler.

Le site est-il réactif ?
1,5 point
Pas de mauvaise surprise, le blog est réactualisé plusieurs fois par semaine.

LES RESEAUX SOCIAUX

Le candidat est-il actif sur Facebook ?
1 point
Rien de révolutionnaire : Alain Joyandet poste sur son compte Facebook son agenda et ses vidéos de campagne. Mais le candidat omet d’évoquer le reste de l’actualité ou de répondre aux autres internautes.

Le candidat écrit-il sur Twitter ?
0 point
Alain Joyandet fait partie des rares têtes de liste à ne pas avoir de compte actif sur Twitter. Mauvais point pour le candidat, d’autant que sa concurrente directe, Marie-Guite Dufay (PS) est bien présente sur le site de micro-blogging.

Le candidat twitte-il régulièrement ?
0 point
Pas de compte Twitter, pas de tweets.

Le candidat a-t-il un nombre important d’amis et de followers ?
1,5 point
Avec 2 853 fans sur Facebook, Alain Joyandet se situe au-dessus de ses concurrents.

L’IMPACT DE L’E-CAMPAGNE

Le candidat sait-il bien vendre sa campagne web?
1 point
"Any buzz is good buzz". C’est malgré lui qu’Alain Joyandet a fait parler de son site ces derniers jours. Sur Twitter et sur plusieurs médias en ligne a été pointé du doigt mardi l'un des articles postés sur son blog, qui évoquait la visite du président Nicolas Sarkozy dans "son agenda de campagne". Or le chef de l’Etat a vigoureusement soutenu que sa visite en Franche-Comté n'était qu'un déplacement présidentiel.
Depuis, le dit agenda a été retiré. Mais, grâce à ce fail, le site d’Alain Joyandet était linké partout…

Le candidat est-il innovant ?
0,5 point
Pour sa campagne, le candidat s’est essayé "au premier speed dating politique de la région", dont la vidéo a été postée sur le site de partage Dailymotion. Reste que la formule du speed dating politique n’est pas nouvelle et que la vidéo n’a été visionnée que 39 fois à ce jour sur le compte Dailymotion d’Alain Joyandet. C’est ce qui s’appelle un flop.

NOTE FINALE : 08/20
Faible sur l’interactivité et sur les réseaux sociaux.

REAGISSEZ - Et vous, que pensez-vous de l'e-campagne d'Alain Joyandet ?