L'Assemblée lève l'immunité de Georges Tron

  • A
  • A
L'Assemblée lève l'immunité de Georges Tron
L'immunité parlementaire de Gerorges Tron a été levée par l'Assemblée jeudi.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ancien secrétaire d’Etat retrouvait jeudi son siège de député.

Depuis jeudi matin, Georges Tron est redevenu un justiciable ordinaire. L'Assemblée nationale a en effet décidé de lever l'immunité parlementaire du maire de Draveuil, qui a retrouvé le même jour son siège de député UMP, a annoncé le Bureau, instance dirigeante de l'Assemblée.

Le contrôle judiciaire continue

Cette levée d'immunité ("inviolabilité parlementaire" dans le cas précis) était indispensable pour que puisse continuer à s'exercer le contrôle judiciaire auquel est soumis l'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique, mis en examen pour viols et agressions sexuelles en réunion par personne ayant autorité.

Deux anciennes employées municipales accusent Georges Tron de "gestes déplacés", dans la foulée de leur embauche. Le maire de Draveil, sous couvert de faire de la réflexologie, leur aurait prodigué des massages des pieds qui auraient dégénéré en agressions sexuelles. L’ancien secrétaire d'Etat nie les faits qui lui sont reprochés