L'Assemblée adopte la pénalisation des clients de prostituées

  • A
  • A
L'Assemblée adopte la pénalisation des clients de prostituées
Tous les groupes parlementaires avaient laissé la liberté de vote à leurs députés.@ MAX PPP
Partagez sur :

Les députés ont voté le texte par une majorité de 268 voix contre 138, 79 s'abstenant. Le texte doit encore franchir l'étape du Sénat.

Les députés français ont adopté mercredi une proposition de loi qui sanctionne les clients de prostituées d'une amende de 1.500 euros, plaçant la France dans les pas de la Suède ou de la Norvège, pays précurseurs en la matière.

Ce texte de lutte contre la prostitution contesté par une partie de l'opinion publique et les "travailleurs du sexe" eux-mêmes, a été approuvé par 268 voix contre 138, avant son examen par le Sénat début 2014.

Tous les groupes avaient laissé la liberté de vote à leurs députés sur cette proposition de loi socialiste qui reprend un engagement de François Hollande et qu'a soutenu Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes. Les groupe socialiste et Front de gauche ont, dans leur immense majorité, ont voté pour. Les groupes écologiste et des radicaux de gauche ont majoritairement voté contre, de même que l'UMP, les centristes de l'UDI étant divisés.

sur le même sujet

LE DÉBAT - La réforme en vue sera-t-elle applicable ?

DECRYPTAGE - Qui sont les clients des prostituées ?

REPORTAGE - Avec les "marcheuses" de Belleville

TÉMOIGNAGE - "Cachée, je risque ma vie"

VOTRE AVIS - Prostitution : faut-il pénaliser les clients ?