"L’ancrage du FN est confirmé"

  • A
  • A
"L’ancrage du FN est confirmé"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Comment analyser le nouveau sondage ? Éléments de réponse avec le président de Harris Interactive.

Un nouveau sondage confirme la percée de Marine le Pen dans les sondages, 14 mois avant la présidentielle. Dans tous les scénarios testés, la candidate du FN est donnée en tête au premier tour, devant Nicolas Sarkozy et un candidat de gauche, d'après un sondage Harris Interactive publié par Le Parisien-Aujourd'hui en Francemardi.

Une percée confirmée. "L’enseignement principal de ce sondage, c’est l’ancrage du Front national au premier tour de la présidentielle", a décrypté, mardi, sur Europe 1 le président de l'institut de sondage Harris Interactive Jean-Daniel Lévy. "Semaine après semaine, les différents instituts de sondage ont montré cette forte progression de Marine Le Pen" a rappelé Jean-Daniel Lévy. La vice-présidente du Front national est passée de 10 à 14% d’intentions de vote dans les études réalisées par différents instituts en janvier à 23% dans ce dernier sondage Harris Interactive. Après un premier sondage extrêmement commenté samedi, Harris Interactive avait décidé de lancer une nouvelle enquête, testant cette fois les candidatures de Dominique Strauss-Kahn et de François Hollande pour le PS. Or, même dans ces hypothèses, Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour.

Une candidature Le Pen surévaluée ? Le président de l'institut de sondage Harris Interactive a également reconnu un risque de surévaluer la candidature de Marine Le Pen avec la technique du redressement habituellement appliqué par les instituts de sondage pour le Front national. "Par le passé, il était très difficile de pouvoir dire qu’on votait pour Jean-Marie Le Pen et les instituts de sondage cherchaient à pouvoir traquer les électeurs FN", a rappelé Jean-Daniel Lévy. A l’inverse, "aujourd’hui, on se demande s’il n’est pas trop ou très facile de déclarer un vote en faveur de Marine Le Pen", a estimé Jean-Daniel Lévy.

Un 21 avril à l’envers ? Autre enseignement, à prendre toutefois avec des pincettes selon le sondeur : pour la première fois, Nicolas Sarkozy serait éliminé dès le premier tour de la présidentielle et devancé par Marine Le Pen et Dominique Strauss-Kahn, ce qui constituerait une réédition du 21 avril 2002, mais à l'envers.