L'ancien ministre de la Défense Yvon Bourges est mort

  • A
  • A
L'ancien ministre de la Défense Yvon Bourges est mort
Partagez sur :

Yvon Bourges, ancien ministre gaulliste de la Défense, est mort samedi à 87 ans, à l'hôpital du Val de Grâce à Paris. "La France perd un grand et discret serviteur de l'Etat, un européen déterminé et un homme politique de convictions", a souligné Hervé Morin.

Yvon Bourges est mort samedi à 87 ans, à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris, a annoncé le ministre de la Défense Hervé Morin. Membre de presque tous les gouvernements entre 1965 et 1980, et notamment pendant 5 ans ministre de la Défense, Yvon Bourges était une grande figure du gaullisme.

"Homme de conviction, humaniste, il prit une part active au début de sa carrière dans le processus de décolonisation en tant que Gouverneur de l'Afrique Equatoriale Française", a déclaré Nicolas Sarkozy en apprenant la disparition d'Yvon Bourges. Il a aussi salué "la mémoire d'un éminent serviteur de l'Etat".

Nommé à la Défense en 1975 dans le gouvernement de Jacques Chirac, il avait conservé ce poste jusqu'en septembre 1980, date à laquelle il avait été élu au Sénat. "Il a laissé la marque de maintenir la France au rang des grandes puissances militaires", a souligné Hervé Morin, ministre de la Défense.

Né le 29 juin 1921 à Pau, Yvon Bourges, fils de colonel, entre pour la première fois au gouvernement en 1956 comme secrétaire d'Etat chargé de la Recherche scientifique et des questions atomiques et spatiales. Chargé de l'Information (1966), puis de la Coopération (1967), et enfin ministre du Commerce et de l'Artisanat (1972-73), il est ministre de la défense de 1975 à 1980, sous Valéry Giscard d'Estaing.

Elu président (RPR) du conseil régional de Bretagne en 1986, Yvon Bourges ne se représentera ni aux élections régionales, ni aux sénatoriales de 1998.