L’ambitieux plan environnement d’Ayrault

  • A
  • A
L’ambitieux plan environnement d’Ayrault
Jean-Marc Ayrault souhaite que dans dix ans, les voitures françaises ne consomment plus que deux litres au cent kilomètres.@ Max PPP
Partagez sur :

A l’issue de la conférence, le Premier ministre a annoncé une imposante feuille de route.

François Hollande avait donné le ton vendredi lors de son discours d’ouverture de la conférence environnementale. Cette grande réunion achevée, Jean-Marc Ayrault a confirmé les grandes ambitions affichées par l’exécutif en matière d’écologie. Le Premier ministre a annoncé qu’une feuille de route serait publiée "la semaine prochaine" pour mettre en oeuvre la transition énergétique. Sans attendre cette échéance, il a aussi annoncé de nombreuses mesures concrètes et fixer plusieurs objectifs.

>> A lire aussi : La transition énergétique selon Hollande

• Du nouveau dans l’éolien maritime. Jean-Marc Ayrault a ainsi confirmé qu'un appel d'offres serait lancé d'ici décembre pour la création d'un parc éolien au large du Tréport, en Seine-Maritime, et de Noirmoutier, en Vendée". Cette deuxième mise en concurrence fait suite à l'attribution au printemps par le précédent gouvernement de quatre premiers parcs d'éoliennes maritimes. "C'est un investissement très important, mais c'est un grand atout pour l'industrie française", a déclaré le Premier ministre.

 
eolien-mer

• Les activités polluantes surtaxées.  "Dès le projet de loi de finances qui sera présenté dans 15 jours, le gouvernement proposera une augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), portant sur les pollutions atmosphériques", a annoncé le premier ministre. Il y aura par ailleurs une baisse progressive des taux de défiscalisation des biocarburants à compter de 2014 et jusqu'à leur extinction au 31 décembre 2015. "Nous augmenterons le niveau du malus automobile et, en cohérence avec nos engagements européens, nous diminuerons de 5g de CO2 par km le seuil de ce malus", a enfin annoncé Jean-Marc Ayrault.

• Objectif 2 litres au 100 dans 10 ans. Jean-Marc Ayrault a fixé un objectif élevé aux chercheurs et industriels français : "dans 10 ans, nous devrons disposer de véhicules consommant deux litres d'essence pour 100 km, soit un niveau quatre fois plus faible que la moyenne du parc automobile actuel", a-t-il précisé.

• L’épandage aérien interdit. Jean-Marc Ayrault a enfin annoncé l’interdiction de l'épandage aérien des produits phytosanitaires "en l'absence de solutions alternatives", et que l'effort de réduction de leur utilisation serait "poursuivi". Par ailleurs, il a dit vouloir maintenir le moratoire sur la mise en culture de semences OGM (organismes génétiquement modifiés).

epandage