L'Allemagne a perdu confiance en la France

  • A
  • A
L'Allemagne a perdu confiance en la France
@ Europe 1
Partagez sur :

Le côté "donneur de leçons" de la France en serait à l'origine, selon Dominique de Villepin.

La France doit-elle prendre exemple sur l’Allemagne et passer à la diète ? Oui, a répondu l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin, mardi, sur Europe 1. "Le pays devra faire des efforts et pas uniquement sur les quatre prochaines années. Mais la France doit avant tout clarifier sa démarche" a-t-il assuré. Comme de nombreux pays européens, le gouvernement allemand a présenté lundi un budget 2011 marqué par de sévères coupes. 11 milliards d'euros d'économies devraient ainsi être générés dès l’an prochain.

Mettre de l’ordre dans sa maison

"En France, l’opération vérité n’a pas débuté" a estimé Dominique de Villepin. "Aujourd’hui, le point de départ, c’est le redressement national, le rassemblement et la justice sociale". Une vision qui "implique que chacun sache exactement ce qui doit être fait".

Pour l’ancien Premier ministre, il faut faire les choses dans l’ordre. "Redresser les situations nationales et ensuite apporter une réponse à l’échelle européenne". Une relance européenne qui passe par une relance du couple franco-allemand. A défaut, il n’y a pas d’Europe", a assuré Dominique de Villepin.

Des divergences fortes

"Nous avons raté une marche avec Angela Merkel" a t-il déploré. L'Allemagne a perdu confiance en la France, qui donne des leçons mais n'applique pas les règles élémentaires de bonne gestion".

Et d’énumérer les divergences entre les deux pays : "un modèle économique davantage tourné vers l’Asie et les pays de l’Est", une rigueur financière plus poussée en Allemagne et une vision de l’Europe différente. "L’Allemagne ne veut pas se laisser entraîner dans une Europe qui ne maîtriserait pas son destin", a ajouté l’ancien Premier ministre.