L'agenda à la Prévert de Hollande

  • A
  • A
L'agenda à la Prévert de Hollande
@ MaxPPP
Partagez sur :

EN IMAGES - Président de la République, un bien drôle de métier. Et vendredi, c’était encore plus vrai.

François Hollande avait intérêt à être souple. Vendredi, c’était un véritable grand écart permanent que ses équipes lui avaient concocté. Un agenda de fin de semaine qui mêle gravité et légèreté, et ressemble à si méprendre à un inventaire à la Prévert. Europe1.fr vous fait revivre la journée du président.

9h30. Après sa petite revue de presse matinale - le président ne rate jamais rien et est au courant de tout, tout le temps -, François Hollande a reçu Didier Migaud, président de la Cour des comptes, pour un entretien en tête à tête.

T6-D51K4684

10h. Le chef de l’Etat a promis de recevoir tous les dirigeants de partis politiques pour discuter avec eux des conclusions de la commission Jospin sur la moralisation de la vie politique. Il tient parole. Vendredi matin, c’est le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan qui a été reçu sous les ors de la République. Nul doute que l’ancien candidat à la présidentielle en aura profité pour évoquer la situation de Florange, qui l’inspire beaucoup ces derniers jours.

T6-IMG_9716

11h. Sans transition, c’est Jean-René Buisson, président de l’Association nationale des industries alimentaires, qui s’est assis en face du chef de l’Etat pour parler avec lui de la fiscalité qui touche son secteur. "Si tous les matins, on a une nouvelle taxe, c’est très préoccupant", se plaignait-il il y a moins d’un mois, dans Le Bien public.

T6-GE6P0629
RTR3BB2X

12h. Après Nicolas Dupont-Aignan, c’est le toujours souriant Philippe Poutou qui s’est déplacé à l’Elysée pour donner son avis sur le rapport Jospin. Un entretien que l’on imagine volontiers cordial à voir la mine réjouie de l’ancien candidat du Nouveau parti anticapitaliste en sortant…

13h. Les entretiens, ça creuse. Alors une fois leur entretien terminé, le Prince Albert II de Monaco et le président ont déjeuné ensemble. Entre la poire et le dessert sont abordées les questions de l’Union européenne, de francophonie, de sport et d’environnement. Manger c’est bien, en bossant, c’est mieux.

RTR3BB4X

15h. Histoire de digérer un peu, François Hollande s’est ensuite offert un entretien avec Henry Kissinger, de passage à Paris. L’ancien secrétaire d’Etat américain était là pour une réunion sur la Chine. Dans la salle, un homme se passionne pour le discours du "roi de la diplomatie" : Jean-François Copé…

T6-IMG_9789_1354895747

16h. Fiscalité, fiscalité, fiscalité ! A l’heure du goûter, François Hollande a reçu Eveline Widmer-Schlumpf, la présidente de la Confédération suisse. Au menu de cette heure et demie d’entretien : la convention de double imposition en matière de succession et l'entraide administrative fiscale. On en reprendrait presque une tranche…

RTR3BBG2
CMOR090316005

17h30. Retour aux affaires franco-françaises. Bruno Racine, président de la BNF, remet au chef de l’Etat, en compagnie du ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, le bilan annuel du haut conseil de l’éducation, qu’il dirige.

18h30. Un peu de légèreté pour le président ? Après une journée plus que chargée, c’est l’iconoclaste Jacques Cheminade, président de Solidarité et progrès et candidat à la dernière élection présidentielle, qui a été consulté sur les suggestions de la commission Jospin. Et des idées, il en a Jacques Cheminade. Rappelez-vous, c’est lui qui souhaite coloniser Mars…

Jacques Cheminade

© Julien Lemaître

Nathalie Arthaud heureuse d'avoir ses parrainages

© MAXPPP

19h30. Les Français sont tous dans leur canapé, à l’apéro, voire à table pour les plus affamés. Le premier d’entre eux devra encore patienter encore un peu avant de regagner ses pénates et de rejoindre Valérie Trierweiler. Pour bien finir cette journée chargée, c’est une "révolutionnaire" qu’il a conviée à l’Elysée, Nathalie Arthaud, pour deviser une dernière fois sur le travail de Lionel Jospin. Après, promis, c’est fini. Enfin pas pour longtemps. Dimanche, François Hollande reprendra du service pour remettre la légion d’honneur à l'historien Emile Poulat…