L’adresse de l'UMP ? Rue de Vaugirard

  • A
  • A
L’adresse de l'UMP ? Rue de Vaugirard
Le nouveau QG de l'UMP avant et après les travaux de réhabilitation.@ DR
Partagez sur :

Le parti présidentiel a investi près de 40 millions d’euros pour s’offrir sa nouvelle base.

L’UMP était locataire. Désormais le parti de la majorité présidentielle est propriétaire. Après neuf années passées au 55 rue de la Boétie dans le 8e arrondissement de Paris,  l’UMP s’installe officiellement,  lundi, au 238 rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement. 40 millions d’euros ont été investis pour s’offrir ce bâtiment ultra moderne.

Un prêt de 35 millions d’euros

Ce nouveau QG est un ancien garage Renault de plus de 5.000 mètres carrés. Un an et demi de travaux ont été nécessaires pour remettre à neuf les cinq étages de l’immeuble. Un bâtiment qui s’apparente à un "loft" très moderne avec une façade en verre.  Les architectes ont pensé à tout : salles de réunions modulables, connexion Internet à la fibre optique et même…une douche pour les longues soirées de travail.

L’achat du bâtiment a coûté 19 millions d’euros. 21 millions ont été investis pour la réhabilitation. Selon le journal Le Parisien, le parti finance le projet à hauteur de 5 millions et emprunte les 35 millions d’euros manquant.

Une économie de 500.000 euros par an

siège-UMP-Boétie-930
L’UMP assure que cette opération immobilière va permettre, à terme, de faire des économies d’environ 500.000 euros par an. Installé depuis 2002, date de la création du parti, dans un luxueux immeuble du 8e arrondissement, le parti présidentiel déboursait près de 4 millions d’euros par an de loyer.

Jeudi à 17 heures, les dirigeants de l’UMP rendent les clés de leur ancien immeuble au propriétaire, la banque du Crédit agricole. Pour le parti présidentiel qui veut donner l’image d’un mouvement "populaire", le fait de passer des locaux d’une banque à celui d’un ancien garage Renault, est aussi un symbole. 

La base arrière de Sarkozy

A environ quatre mois de l’élection présidentielle, ce bâtiment servira donc de base arrière au probable candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy. Pour autant, l’actuel président est toujours à la recherche d’un appartement dans Paris où il pourrait réunir sa "garde rapprochée". Selon les informations d’Europe 1, il a mandaté son ami et actuel député européen, Brice Hortefeux pour lui trouver ce pied-à-terre personnel.