Jurys populaires : le PS divisé

  • A
  • A
Jurys populaires : le PS divisé
Le projet de loi sur les jurés populaires devrait être bouclé plus vite que prévu.@ MAXPPP
Partagez sur :

Alors que le projet de loi devrait être bouclé plus tôt que prévu, la position du PS reste floue.

Les jurés populaires devraient siéger dans les tribunaux correctionnels plus vite que prévu. Le projet de loi devrait en effet être finalisé d’ici trois semaines pour boucler le paquet législatif avant l’été, révèle Europe 1 mercredi matin.

"On ne réforme pas la justice de cette manière"

Sur le principe, l’idée semble plutôt bien acceptée par l’opposition :"moi je suis favorable de manière générale à une plus grande participation des citoyens à la justice de notre pays", a expliqué Manuel Valls, maire d'Evry, mercredi au micro d’Europe 1.

"Je suis pour les jurés populaires", a aussi tranché le socialiste André Vallini sur l’antenne. Selon le député, il faut "aller vers deux assesseurs citoyens" et "réserver ça aux cours d'appel". "Il faut bien sûr que tout ça soit encadré, que le magistrat garde la main sur le procès".

"Je suis pour les jurés populaires" :

"Imposer une réforme aux forceps"

Mais sur la forme, la question semble plus problématique : "on ne réforme pas la justice de cette manière, pour aller vite, pour encore une fois faire croire que la justice ne fonctionne pas", a estimé Manuel Valls.

"Il fallait une grande réforme de la procédure pénale, on attendait autre chose que cette manière encore très cavalière de saisir le parlement et de vouloir imposer aux forceps une réforme", dénonce Manuel Valls. "La justice a besoin d'apaisement de confiance et d'indépendance", prône-t-il.

Et la position des socialistes sur la question reste floue. "Le PS est divisé la dessus", a concédé André Vallini. "Tout dépend de savoir comment on va le faire", nuance ce proche de François Hollande. L’examen du projet de loi à l’Assemblée promet de longs débats.