Juppé : "un effort des hauts revenus"

  • A
  • A
Juppé : "un effort des hauts revenus"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le maire de Bordeaux a estimé que les plus riches devaient payer plus, au nom de la solidarité.

Selon Les Echos, Nicolas Sarkozy envisage de mettre en place "prélèvement spécifique sur une catégorie de la population" pour financer les retraites. Pour Alain Juppé, cette catégorie est toute trouvée : les plus riches. "Dans la crise actuelle, il y a un profond sentiment d’injustice", a estimé le maire de Bordeaux vendredi sur Europe 1. "On a le sentiment qu’un certain nombre de gens très riches sont de plus en plus riches. Et ce n’est pas simplement un sentiment, c’est vérifié par des statistiques qui viennent d’être publiées. Et de l’autre côté, il y a des gens qui sont dans la galère. Je pense que dans la situation actuelle, demander aux très hauts revenus -pas aux classes moyennes, même hautes- de faire un effort de solidarité, c’est quelque chose qui doit être fait."

Regardez l'intégralité de l'interview :

Un consensus sur les retraites

Par ailleurs, Alain Juppé a appelé de ses vœux un consensus sur la réforme des retraites. "Sur le constat, ce consensus existe. Nous visons de plus en plus longtemps il y a de moins en moins de cotisants pour payer la retraite des retraités. Là-dessus, on est d’accord. Pourquoi on n’arriverait pas à se mettre d’accord sur les solutions ?", s’est interrogé lancine Premier ministre, avant d’énumérer quelques pistes : "Allonger la durée de cotisation. Travailler non pas sur l’âge légal de la retraite, mais sur l’âge réel, qu’il y a quelques années encore était de 58 ans. Et enfin travailler sur la pénibilité du travail parce qu’il y a des gens qui sont fatigués et qui doivent partir à la retraite avant.

L’ancien Premier ministre a également évoqué son positionnement au sein de la majorité présidentielle. "Je me sens un homme libre. Je soutiens l’action gouvernementale, mais j’essaye de mettre le projecteur là où on peut s’améliorer." Et pour 2012 ? "Ma stratégie est très claire. Je soutiens le président de la République et le gouvernement. Si Nicolas Sarkozy souhaite se représenter, il sera le candidat naturel, comme président sortant. Si, pour des raisons qui lui appartiennent, il décidait de ne pas se représenter, je pense l’UMP devrait organiser des primaires pour choisir son champion, et à ce moment-là je me présenterai."

REAGISSEZ - Pensez-vous que les détenteurs de très hauts revenus doivent financer les retraites ?