Juppé s’en prend à la politique de Besson

  • A
  • A
Juppé s’en prend à la politique de Besson
Partagez sur :

Débat sur l’identité nationale, renvoi vers l’Afghanistan : l’ancien premier ministre s’est montré très critique dimanche dans Le Parisien.

"J’ai manifesté un peu de scepticisme sur l’utilité des débats sur l’identité nationale", avait déclaré Alain Juppédébut décembre sur Europe 1. "Pour moi la question ‘qu'est-ce qu'être français?’ ne se pose pas vraiment. En tout cas, nous connaissons la réponse", a renchéri l’ancien premier ministre dimanche dans les colonnes du Parisien.

"Tout ce qui peut dresser les communautés les unes contre les autres, et en particulier les musulmans contre les autres, est détestable", assène Alain Juppé, visant en filigrane notamment Eric Besson, le ministre de l'Immigration qui a lancé ce débat.

"Je crois qu'on élude la vraie question qui est de savoir si la France reste fidèle à sa tradition d'accueil ou pas (...) Aujourd'hui, quelle est la capacité d'accueil de la société française vis-à-vis de ceux qui la rejoignent, en particulier des musulmans ? C'est la vraie question", juge Alain Juppé.

Et l'ancien premier ministre de s’attaquer à deux autres initiatives soutenues par Eric Besson. A commencer par le renvoi dans leur pays de neuf Afghans. "Dans la situation de l'Afghanistan, la tradition d'asile de la France souffre de ce genre d'opération", estime Alain Juppé, qui affirme avoir été choqué. Il critique enfin le possible vote d'une loi pour interdire le voile intégral, ou burqa. Cette interdiction pourrait avoir des conséquences négatives, notamment de "radicaliser certains comportements", s’inquiète Alain Juppé.