Juppé favori pour la primaire à droite

  • A
  • A
Juppé favori pour la primaire à droite
Selon une enquête Ipsos-Sopra Steria publiée mardi, le maire de Bordeaux arriverait en tête de la primaire à droite.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Si la primaire à droite avait lieu dimanche, 44% des personnes qui se disent "certaines d'aller voter" opteraient pour Alain Juppé, indique un sondage.

Alain Juppé est en position de force avant l'élection primaire à droite de novembre. Selon une enquête Ipsos-Sopra Steria publiée mardi, le maire de Bordeaux arriverait en tête de la primaire à droite si elle avait lieu dimanche. 44% des personnes qui se disent "certaines d'aller voter" opteraient pour Alain Juppé, devant Nicolas Sarkozy (32%), Bruno Le Maire (11%) et François Fillon (9%).

Plébiscité au centre. Selon ce sondage pour le Centre de recherche politique de Sciences Po et le quotidien Le Monde, l'ancien président de la République garde l'avantage auprès des sympathisants des Républicains, 42%. Mais 37% choisiraient le maire de Bordeaux. Alain Juppé est en revanche plébiscité au centre par les proches du MoDem (87%, contre 3% à Nicolas Sarkozy) et de l'UDI (66%, contre 10%). 60% des personnes interrogées affirment que leur choix pour la primaire est "définitif" et 40% qu'il "peut encore changer". 

Devant lors du premier tour de la Présidentielle. Au premier tour de la présidentielle, dans l'hypothèse d'une candidature d'Alain Juppé, ce dernier arriverait largement en tête avec 31% des voix, devant Marine Le Pen (25%) et François Hollande (18%), qui serait éliminé dès le 1er tour. Si Nicolas Sarkozy était le candidat de la droite, la présidente du Front national arriverait en tête avec 26% des voix, devant Nicolas Sarkozy (21%) et François Hollande (20%) au coude-à-coude. Dans l'hypothèse d'une candidature Fillon, Marine Le Pen serait encore plus largement en tête (29%), devant François Hollande (20%) et François Fillon (19%). Dans tous les cas de figure, la patronne du FN se qualifierait pour le second tour. 

François Bayrou (MoDem) est crédité de 8% (hypothèse Juppé) à 13% (hypothèse Sarkozy) au premier tour, Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) de 8,5% à 9%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) de 4% à 5% et Cécile Duflot (EELV) de 2,5% à 3%.