Juppé dit non à un référendum sur la sortie de la France de l'UE

  • A
  • A
Juppé dit non à un référendum sur la sortie de la France de l'UE
Alain Juppé.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de droite, veut bien consulter les peuples européens mais seulement une fois après avoir établi un nouveau projet européen.

Trois jours après le choix des Britanniques en faveur du Brexit, le candidat à la primaire de droite Alain Juppé s'est exprimé lundi contre l'organisation en France d'un référendum sur la sortie du pays de l'UE. Dans l'interview qu'il a accordée au Monde, il lance aussi ses pistes pour relancer le projet européen. 

"Irresponsable". Tout en reconnaissant que l'UE "est menacée de dislocation", le maire de Bordeaux estime qu'"organiser un référendum aujourd'hui en France serait totalement irresponsable". Une opinion qu'Alain Juppé avait déjà exprimé sur Europe 1. Vendredi, il avait déclaré qu'un tel référendum serait comme "offrir une victoire sur un plateau à Madame Le Pen". La leader du parti d'extrême-droite a en effet demandé dès vendredi matin, à l'annonce du résultat du référendum britannique, de faire tenir en France un scrutin similaire.

D'abord établir un nouveau projet. Mais Alain Juppé, qui fait actuellement la course en tête dans les sondages de la primaire, n'exclut pas totalement de consulter les Français sur la question. Les peuples européens doivent pouvoir donner leur avis mais seulement après avoir élaboré "une nouvelle alliance franco-allemande" ainsi qu'un nouveau projet européen. 

L'ancien ministre des Affaires étrangères expose aussi au quotidien ses idées pour rebooster le projet européen, en pleine tourmente trois jours après l'annonce du Brexit : une "Europe à plusieurs vitesses" ou encore plus de "convergence".