Julien Dray dit non à la présence du FN à la "marche républicaine"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le conseiller régional socialiste d'Ile-de-France était l'invité du Club de la presse d'Europe 1, jeudi.

Les principaux partis politiques français, Front national mis à part, ont appelé jeudi "tous les citoyens" à une "marche républicaine silencieuse" dimanche après l'attentat contre Charlie Hebdo. Marine Le Pen a dénoncé une "exclusion", parlant sur Europe 1 de "sectarisme". Invité de Nicolas Poincaré et des grandes voix du Club de la presse, jeudi sur Europe 1, le conseiller régional d'Ile-de-France Julien Dray, également cofondateur de SOS Racisme, a justifié la décision d'écarter le FN de ce rassemblement. "L'unité, ce n'est pas l'unité comme ça, c'est autour d'un certain nombre de valeurs", a-t-il déclaré. "C'est l'unité autour des valeurs de la République, sinon c'est la confusion. Et si c'est la confusion, alors ça n'a plus de sens".

>> LIRE AUSSI - Le FN a-t-il sa place dans la marche républicaine de dimanche ?

"Il ne s'agit pas de trier". "Chacun a le droit à titre individuel d'être là, il ne s'agit pas de trier", a précisé Julien Dray. Toutefois, pour ce proche de François Hollande, "il y a les formations politiques qui sont dans l'arc républicain, avec lesquelles je n'ai aucun problème à me rassembler. Mais il y a des formations politiques qui ne sont pas dans l'arc républicain. Et je ne vais pas, au détour de ce genre de situation, gommer tout ce qui a été notre engagement, pour certains d'entre nous depuis vingt ans".

"Moi je ne suis pas pour interdire le Front national. Il est dans la démocratie, il s'exprime. Mais il n'est pas autour des valeurs que je considère républicaines", a ajouté Julien Dray.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo