Julien Dray demande à "être entendu" par la justice

  • A
  • A
Julien Dray demande à "être entendu" par la justice
Partagez sur :

Le rapport d'enquête sur des mouvements de fonds présumés suspects vers ses comptes bancaires devrait être transmis à ses avocats.

"Je demande à être entendu par le procureur de la République sur la base du rapport d'enquête (...) Je suis en capacité de démontrer qu'il n'y a pas d'accusation qui soit fondée", a déclaré Julien Dray, mardi, invité de "Questions d'Info" LCP/France Info/AFP.

Le député de l’Essonne réagissait au déroulement de l’enquête préliminaire ouverte suite au rapport Tracfin, portant sur des mouvements de fonds présumés suspects sur ses comptes.Le député et ses avocats s'étaient régulièrement plaints depuis le début de l'affaire, fin 2008, de ne pas avoir accès au dossier, en l'absence d'ouverture d'une information judiciaire par le parquet.

"C'est pas ça une enquête préliminaire, une enquête préliminaire normalement, c'est une évaluation faite pour savoir s'il y a matière à poursuivre ou non. Là, on a changé la donne, on est en train d'inventer le droit heure par heure", s'est insurgé Julien Dray. "J'ai pas envie de faire de la correspondance, je veux une confrontation directe", a-t-il ajouté.

Pour le parquet, la transmission de ce document à la défense est au contraire un moyen pour Julien Dray de préparer ses arguments. Mais pour l'avocat du député, Me Lef Forster, la "faveur" consentie par le parquet est très relative, car les rapports de synthèse présentent selon lui la conception policière du dossier.

Les enquêteurs soupçonnent notamment deux proches du député socialiste d'avoir perçu des fonds des Parrains de SOS Racisme et de la Fédération indépendante démocratique et lycéenne (Fidl) avant d'en reverser la majeure partie au député socialiste depuis janvier 2006.