Julie Gayet protégée par les services de l'Etat

  • A
  • A
Julie Gayet protégée par les services de l'Etat
@ REUTERS/Jacky Naegelen
Partagez sur :

Même si elle n'a pas le statut de Première dame, Julie Gayet bénéficie néanmoins d'une protection policière.

L'INFO. François Hollande s'en serait bien passé. Closer, déjà à l'origine de la révélation de sa liaison avec Julie Gayet au début de l'année 2014, publie vendredi des photos où l'on voit la compagne du chef de l'Etat protégée par des fonctionnaires de police. Elle a tous les attributs d'une première dame", commente l'hebdomadaire people.

>> LIRE AUSSI - Photo volée : l'enquête avance grâce à... la montre de Julie Gayet

"Elle est traitée comme une Première dame...sans en avoir le statut". Le 5 février dernier, alors qu'elle se rendait à Rennes pour assister au tournage d'un film qu'elle produit, l'actrice a été prise en photo en compagnie de Michel M., 53 ans, un des trois l'officier de sécurité qui détient le privilège de s'asseoir aux côtés du président dans son véhicule officiel. Michel. M, c'est aussi celui qui apportait les croissants à Julie Gayet à François Hollande lorsque ces derniers passaient la nuit ensemble dans l'appartement de la rue du Cirque. "On sait que ce garde du corps a des liens privilégiés avec le président, tout du moins qu'il y est très attaché, donc elle est effectivement traitée et protégée comme une Première dame...sans en avoir le statut", a expliqué Laurence Pieau, directrice du magazine, sur BFMTV

sapin

"Il peut y avoir des menaces". Est-ce que ces nouvelles révélations vont pousser le président de la République a officialisé sa liaison avec la comédienne ? Pour l'heure, l'Elysée assure que ce n'est pas au programme. Michel Sapin, proche de François Hollande, a évoqué l'éventualité de "menaces" pouvant justifier ces mesures que désapprouvent UMP et PG. Le ministre des Finances, questionné par iTELE, assure qu'il connait "beaucoup de personnes privées qui peuvent être soumises à un certain nombre de menaces". "Dès lors qu'on est dans le public, que tel ou tel commentaire est fait sur votre situation personnelle", a-t-il poursuivi allusivement, "il peut y avoir des menaces". L'actrice et productrice est donc menacée? "Je n'en sais rien, mais j'imagine qu'éventuellement, des notoriétés de toute nature peuvent entraîner des menaces", a redit le ministre.

>> LIRE AUSSI - Hollande-Gayet : un scoop et cinq questions