Journée test pour les pro-mariage gay

  • A
  • A
Journée test pour les pro-mariage gay
@ MAXPPP
Partagez sur :

Près de 60.000 manifestants sont attendus à Paris, après un tour de chauffe samedi en province.

Le contexte. Depuis l’élection de François Hollande, les opposants au mariage homosexuel, l’une des promesses du candidat socialiste, se sont largement fait entendre. L’heure est venue pour les partisans de la réforme de donner de la voix à leur tour. Avec en point d'orgue une grande manifestation organisée à Pairs, où près de 60.000 personnes sont attendues.

Tour de chauffe en province. Plusieurs milliers de partisans du "mariage pour tous" ont déjà défilé samedi dans les rues d'une dizaine de villes en France pour défendre le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe avant la "manifestation pour l'égalité" prévue dimanche à Paris. Les cortèges les plus importants ont réuni entre 2.000 et 7.000 personnes à Marseille, entre 4.000 et 8.000 à Lyon.  A Montpellier, les manifestants étaient entre 2.000 et 3.000, à Nantes entre 1.100 et 4.000.


Mobilisation générale. L’appel à la "manifestation pour l'égalité" a été lancé par l'Inter-LGBT, principal interlocuteur associatif du gouvernement sur l'homosexualité. Il a été relayé par les syndicats (CFDT, UNSA, CGT, FSU, Solidaires, Syndicat de la magistrature...), par les associations de défense des droits de l'Homme (Ligue des droits de l'Homme, SOS Racisme...) mais aussi par des partis politiques, comme le Front de Gauche ou le NPA, qui se joindront au cortège. Roselyne Bachelot, l'ex-ministre UMP de la Santé, pourrait aussi être e la fête, selon Gaylib, un mouvement associé à l'UMP.



Le PS en première ligne. Soucieux de ne pas laisser l'opposition prendre l'avantage contre la première grande réforme sociétale du quinquennat, le Parti socialiste a lui-même appelé à manifester "massivement" dimanche. Après avoir lancé lundi une pétition qui a recueilli jeudi 60.000 signatures, le PS veut mettre en avant "ses idées un peu plus avancées" que le gouvernement, notamment sur la procréation médicalement assistée, que le gouvernement souhaiterait voir aborder ultérieurement dans un autre projet de loi.  François Hollande a toutefois déclaré mercredi qu'il reviendrait au Parlement de se prononcer "souverainement" sur ce point.

>> A lire aussi : Le PS sort (enfin) du bois

Les opposants ont rendez-vous le 13 janvier… Le projet, qui comprend aussi l’adoption par des homosexuels, est vivement critiqué par la droite et les autorités religieuses. Jeudi, le défenseur des Droits Dominique Baudis a apporté de l'eau au moulin des opposants, s'alarmant "des nombreuses incertitudes juridiques préjudiciables à tous les enfants" dans ce projet de loi et demandant aux parlementaires "d'apporter la clarté". Tout ce beau monde est appelé à manifester le 13 janvier. Des personnalités de droite dont Jean-François Copé, en seront.

manif-mariage

… Les députés le 29. Le projet de loi sera présenté la première fois à l’Assemblée nationale le 29 janvier. Le débat dans l’hémicycle s’annonce long et tendu.