Jospin à Sarkozy : "attention au off"

  • A
  • A
Jospin à Sarkozy : "attention au off"
Partagez sur :

Réagissant à l’ "Affaire Zapatero", l’ancien premier ministre a conseillé lundi au président de la République d’être particulièrement vigilant aux propos tenus en privé et ne devant, en principe, pas être cités.

"Il n’est peut-être pas très intelligent. Moi, j'en connais qui étaient très intelligents et qui n'étaient pas au second tour de la présidentielle !" S’est-il senti visé par les propos de Nicolas Sarkozy à l’endroit de José Luis Zapatero ? Réagissant à la polémique, Lionel Jospin a donné lundi une petite leçon de savoir-faire politique au président de la République.

L'ancien premier ministre a conseillé à Nicolas Sarkozy, sur l’antenne de Radio-Canada, de "faire très attention, même au "off" - des propos ne devant pas être cités -, parce que c'est là qu'on ne fait pas attention". Par ailleurs, le candidat malheureux aux présidentielles de 1995 et 2002 a "tendance à penser, compte tenu de ce que je vois et ayant été dans des fonctions proches, que ce qui a été rapporté par le journal Libération doit être exact. Il y avait trop de convives présents".

En matière de "off" piégeur, Lionel Jospin a eu son heure de gloire. Lors de la campagne électorale pour la présidentielle de 2002, dans l’avion qui le ramenait d’une visite à la Réunion, le candidat socialiste avait sympathiquement qualifié son adversaire Jacques Chirac de "fatigué, vieilli, victime d’une certaine usure du pouvoir". Problème, quelques journalistes étaient présents, et ces propos tenus en "off" avaient été rendus publics, contraignant Jospin à s'excuser.