Joly prône un autre audit sur les centrales

  • A
  • A
Joly prône un autre audit sur les centrales
@ REUTERS
Partagez sur :

La candidate EELV souhaite un contrôle indépendant réalisé au sein de l’Union européenne.

Un audit "indépendant" sur les installations nucléaires françaises, réalisé par un autre pays de l'Union européenne et non par le seul gendarme nucléaire français. Voilà la proposition faite lundi par Eva Joly, candidate aux primaires d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

"Que chacun soit évalué par un tiers"

"Je fais une demande au gouvernement. Vous dites que vos centrales sont d'une sécurité totale. Alors pourquoi n'admettez-vous pas ce que l'Europe demande, que chaque pays soit évalué par un tiers", a lancé Eva Joly. L'ancienne magistrate venait d'assister à Beaumont-Hague à une commission locale d'information, qui regroupe exploitants, élus locaux, experts et antinucléaires, sur la sûreté de la centrale de Flamanville et de l'usine Areva de retraitement des déchets de la Hague.

"L’Allemagne pourrait par exemple évaluer la France et la France, l'Allemagne", a-t-elle détaillé, assurant que ce système existait déjà en Europe pour lutter contre le blanchiment d'argent.

"Une oligarchie particulière"

Après la catastrophe de Fukushima au Japon, le gouvernement français a demandé à l'Autorité de sûreté nucléaire française de réaliser un audit de toutes les installations nucléaires du pays. Eva Joly estime que l'ASN, a "fait preuve de courage" en expliquant qu'elle n'excluait pas un moratoire sur le réacteur de troisième génération EPR de Flamanville.

"Mais le milieu du nucléaire est un petit milieu où tout le monde se connaît. C'est une oligarchie particulière qui a la culture du secret. Rien de tel qu'un regard extérieur" pour garantir l'indépendance d'un audit, a-t-elle ajouté.