Joly, des larmes pour sa dernière

  • A
  • A
Joly, des larmes pour sa dernière
Eva Joly a donné son dernier meeting de campagne au Cirque d'hiver, à Paris.@ MAXPPP
Partagez sur :

La candidate écologiste est apparue très émue pour son dernier meeting de campagne mercredi.

Eva Joly a tout donné mercredi au Cirque d’hiver, à Paris, pour le dernier meeting de sa campagne présidentielle. La candidate écologiste a terminé la réunion en larmes, acclamée par les milliers de militants présents. Surtout, elle n’a pas esquivé les difficultés qu’elle a rencontrées au cours des dernières semaines. Au con traire, elle les a même revendiquées.

"Mon sens éthique est plus développé que mon sens tactique, je le concède. Mon esprit de révolte est plus vif que mon esprit de discipline, je le confesse. Ma pugnacité au combat est plus forte que  ma capacité de soumission", a-t-elle lancé à la tribune. "Je n'ai donc pas l'habileté de ceux qui ont fait carrière dans les allées du pouvoir. Je n'ai ni leur prudence dans l'expression, ni leur virtuosité dans la manoeuvre. Pour cela, j'ai été moquée, raillée, tournée en ridicule, montrée du doigt, présentée comme une écervelée qui décidément n'était pas à sa place", a-t-elle dénoncé.

"Nous les Nègres, les Bougnoules, nous les Norvégiennes ménopausées"

Puis, en forme de défi, elle a repris le slogan favori de l'extrême-droite pour le reprendre à sa sauce. "Nous sommes chez nous, nous les Français et les Françaises, métèques venus des quatre coins du monde pour faire la France, les Polaks, les Portos, les Ritals et les Espingouins, nous les Youpins, les Nègres, les Bougnoules, nous les Norvégiennes ménopausées", a-t-elle lancé.

Puis, se plaçant sans doute dans la perspective de l’entre-deux-tours, elle a ciblé François Hollande. "Veut-il rester dans l'Histoire comme le syndic de faillite de l'espoir de la gauche ou comme celui qui aura réussi, par son intelligence et son audace a ouvrir une voie nouvelle basée sur l'écologie et la justice ?", a-t-elle interrogé. "Je veux que les choses soient claires : les écologistes feront tout pour qu'une nouvelle majorité remporte cette élection, mais aussi tout pour empêcher cette majorité de retomber dans les ornières du passé, mélange de conformisme, de renoncement et d'absence de volonté qui ont causé tant de déception", a-t-elle prévenu.