Joffrin insensible au mea culpa de Sarkozy

  • A
  • A
Joffrin insensible au mea culpa de Sarkozy
Partagez sur :

Le directeur de publication juge "normal" que les hommes politiques répondent aux journalistes, même de manière vive.

"Je n'ai jamais demandé qu'il fallait qu'il s'excuse". Laurent Joffrin, directeur de la publication du Journal Libération, pris à partie par le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse en janvier 2008, réagit à l'interview de Nicolas Sarkozy publiée par le Nouvel Observateur. "Les journalistes ne sont pas des intouchables, ils ne sont pas au-dessus du commun des mortels", juge-t-il.

Ecoutez la réaction de Laurent Joffrin au micro d'Antonin André :

Laurent Joffrin estime "normal" que les hommes politiques répondent aux journalistes, dès lors qu'eux-mêmes "ne se privent pas de polémiquer avec les hommes politiques de quelque bord qu'ils soient".

Dans un entretien publié dans le Nouvel Observateur jeudi, Nicolas Sarkozy fait cette confession : "J'ai commis des erreurs". Le chef de l'Etat revient sur son accrochage avec Laurent Joffrin : "Je ne l’aurais plus aujourd’hui. Pas seulement en raison de la considération que j’ai pour l’intéressé. Mais en raison de l’idée que je me fais de ma fonction.