Logement : la caution locative bientôt étendue aux jeunes actifs

  • A
  • A
Logement : la caution locative bientôt étendue aux jeunes actifs
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, avec Manuel Valls, le 12 juin à La Réunion.@ RICHARD BOUHET / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement va annoncer vendredi un nouveau train de mesures pour la jeunesse.

INFO EUROPE 1

C'est à Besançon, dans le Doubs, que se tient vendredi un Comité interministériel pour la jeunesse, le troisième depuis le début du quinquennat de François Hollande. Manuel Valls fait le déplacement accompagné de plusieurs ministres, dont Najat Vallaud-Belkacem, Laurence Rossignol, Sylvia Pinel, Patrick Kanner ou encore François Rebsamen. L'objectif est de redonner un coup d'accélérateur au dossier jeunesse, affiché comme une priorité par François Hollande lors de sa campagne, mais délaissé depuis lors. Manuel Valls va annoncer plusieurs mesures en faveur des 16-25 ans. Europe 1 vous en dévoile quelques-unes.

Logement : la caution locative étendue. La première mesure concerne le logement, une préoccupation majeure des jeunes. Aujourd'hui, l'Etat se porte caution pour environ 10.000 étudiants. L'idée est d'étendre ce dispositif aux jeunes actifs jusqu'à 30 ans, sous conditions de ressources. Concrètement, si l'un de ces jeunes ne peut plus payer son loyer, l'Etat prendra le relais. Autre avantage et pas des moindres : le bénéficiaire sera dispensé de verser une caution. A terme, la mesure pourrait concerner près de 300.000 personnes.

Elections : faciliter l'inscription sur les listes. Autre mesure, plus symbolique : l'Etat installera dès la rentrée de septembre des guichets dans les universités pour faciliter l'inscription sur les listes électorales. Pas anodin, alors que l'absentéisme électoral est particulièrement prégnant dans cette classe d'âge. Les jeunes pourront ainsi voter dès les élections régionales de décembre prochain.

Aides : bientôt un simulateur en ligne. Dernier axe privilégié par le gouvernement : l'information. Les jeunes bénéficient d'un nombre incalculable d'aides diverses et variées mais se plaignent souvent de ne pas toutes les connaître. Un simulateur de droits en ligne sera donc mis en place. Il suffira de renseigner son profil et en un clic, on saura si on a droit à la complémentaire santé, au retour en formation ou encore à l'aide personnalisée au logement.