Jérôme Chartier : "Manuel Valls était prêt depuis 2011"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le porte-parole de la campagne de François Fillon juge un potentiel adversaire de gauche, Manuel Valls.

INTERVIEW

Cette fois, Manuel Valls se lance. Il va annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 lundi à 18h30 depuis la mairie de son fief électoral d'Évry, dans l'Essonne. Selon le porte-parole de François Fillon, Jérôme Chartier, Manuel Valls s'était préparé depuis longtemps. "Il était prêt depuis 2011, depuis la primaire du Parti socialiste", assure Jérôme Chartier, lundi sur Europe 1. 

"Il n'a pas renoncé à son ambition de toujours". "Je n'imagine pas un instant Manuel Valls qui ait renoncé à son ambition de toujours, qui est d'être président de la République française", poursuit Jérôme Chartier. "Pendant cinq ans, j'ai eu ce sentiment-là, qu'il a agi pour devenir un jour président de la République". 

Ne pas oublier l'extrême-droite. Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, Manuel Valls est crédité de 45% des intentions de vote et arriverait devant Arnaud Montebourg (25%) et Benoît Hamon (14%) à la primaire de la gauche. Est-ce que le futur-ex Premier ministre pourrait être un adversaire crédible pour François Fillon ? "Nous partons du principe que François Fillon est aujourd'hui légitimé par une très large majorité des électeurs de la droite et du centre", se défend Jérôme Chartier avant de relativiser l'importance de Manuel Valls. "Il aura des concurrents qui ne sont pas seulement à gauche mais aussi à l'extrême-droite".