Jégo "pensait avoir de meilleures relations avec Fillon"

  • A
  • A
Jégo "pensait avoir de meilleures relations avec Fillon"
Partagez sur :

L’ancien secrétaire d’Etat à l’Outre-mer revient sur son expérience au gouvernement dans un livre et égratigne François Fillon.

15 mois et 5 jours entre faux gentils et vrais méchants. L’ancien secrétaire d’Etat à l’Outre-mer revient sur son expérience au gouvernement dans un livre sorti mercredi. "C'est un solde de tout compte, j'ai voulu raconter ce qu'il s'était passé. Je crois que quand on a traversé quelque chose d'aussi compliqué, il est bien d'emmener les lecteurs dans les coulisses", a expliqué vendredi matin sur Europe 1 Yves Jégo qui a été évincé du gouvernement en juin après avoir affronté la crise des Antilles.

"Je pensais avoir de meilleures relations avec François Fillon", explique-t-il aujourd’hui. Il estime dans son livre avoir été "viré comme un malpropre". "Le premier ministre que j’ai servi loyalement pendant quinze mois n’a pris la peine ni de me recevoir ni de m’appeler", écrit-il.

Le député de Seine-et-Marne emploie des mots durs à l’égard du premier ministre mais pas à l’égard du président. "Ça fait dix ans que je suis un fidèle absolu de Nicolas Sarkozy et que je le défends. Je ne change pas d’opinion politique au gré de mes aléas personnels", explique-t-il. Il d’ailleurs envoyé un exemplaire de son livre à Nicolas Sarkozy et pas à François Fillon.

Critique sur le fonctionnement du gouvernement, il raconte avoir "souffert d’un travail un peu solitaire". Et ajoute : " le premier ministre dans sa pratique est un homme un peu plus solitaire que je ne l'imaginais au gouvernement." En revanche, il a trouvé le couple à la tête de l’exécutif "normal". "J’ai constaté quelque chose de plus équilibré que ce que je lisais dans les commentaires".

Il se dit aujourd’hui "heureux" et "enrichi" par cette première expérience dans un gouvernement. Il prépare maintenant les élections régionales aux côtés de Valérie Pécresse.