Jean Sarkozy fait son come-back

  • A
  • A
Jean Sarkozy fait son come-back
@ REUTERS
Partagez sur :

EXCLU - Le fils du président était lundi en meeting pour défendre la réforme des retraites.

Le chef de l’Etat se tait sur les retraites, son fils en parle. Un cinéma de Neuilly pour décor, deux ministres en guest -star, Eric Woerth et Patrick Devedjian. Jean Sarkozy organisait lundi soir une soirée-débat sur le thème des retraites devant 300 militants et élus triés sur le volet.

"Maintenant, je suis trop vieux ?"

Une réunion politique à dimension nationale. Un retour sur le devant de la scène pour le jeune conseiller général et président du groupe UMP des Hauts-de-Seine ? L’intéressé ne dément pas et demande, ironique : "Il y a quelques mois on me trouvait trop jeune, maintenant je suis trop vieux ?"

Depuis la polémique autour de sa candidature à la tête de l'établissement public de La Défense (Epad) à laquelle il a dû renoncer, le terrain de jeu de Jean Sarkozy se limitait au Conseil général, au Café politique et aux cours de droit. Une vie discrète pour faire oublier la polémique de l'automne 2009.

Ne pas faire de vagues

Aujourd’hui, Jean Sarkozy fait profil bas et refuse de s’aventurer en terrain glissant. "Je ne cherche pas le contact permanent des médias, je continue mon travail d’élu local" assure le jeune conseiller âgé de 23 ans.

Interrogé sur ses ambitions politiques pour 2011-2012, le fils cadet de Nicolas Sarkozy se plaît à citer sa mère, professeur d’italien. Elle lui a appris le fameux dicton : "chi va piano, va sano e va lontano"(en français, “qui veut aller loin, ménage sa monture”, ndlr). Un seul mandat à la fois, Jean Sarkozy ne veut plus faire de vagues. Les ambitions sont bel et bien là mais en sourdine, pour ne pas nuire à son père.