Jean Sarkozy brocardé sur le net

  • A
  • A
Jean Sarkozy brocardé sur le net
Partagez sur :

Pétition en ligne, détournements d’un site officiel, etc. : la nomination de Jean Sarkozy à la tête de la Défense fait des vagues en ligne.

C’est un simple message, posté sur la partie "petites annonces" de l’un des sites internet officiels de La Défense (www.ladefense.fr) Habituellement rempli de billets du type "à vendre : maison de plage à Gruissan" ou autre "perdu un jeu de clé", il a accueilli, pendant tout le week-end, une annonce pour le moins surprenante : une offre d’emploi, diffusée par "Epad recrutement", pour le poste de "président" de l’établissement public de La Défense (voir l'annonce au format PDF).

Ce "faux", finalement retiré lundi matin et qui devrait donner lieu à une "interruption temporaire" du service des petites annonces, selon Hervé Bonnat, le directeur de la communication de l'EPGD (Etablissement Public de Gestion de La Défense), témoigne de la mobilisation en ligne des internautes pour dénoncer la possible arrivée de Jean Sarkozy à la tête de l’établissement chargé de l’aménagement du quartier de la Défense, annoncée la semaine dernière.

Les premiers mobilisés se sont manifestés d'abord de la manière la plus "classique". Le blogeur Christophe Grébert, conseiller municipal d’opposition (MoDem) à Puteaux, l’une des communes sur laquelle est installée La Défense, a ainsi mis en ligne, jeudi, une pétition, qui demande au fils cadet du président de la République de "renoncer à postuler au poste de président de l’EPAD". Relayée par l’AFP dimanche en fin d’après-midi, la pétition avait recueilli lundi matin plus de 8.000 paraphes, et plus de 43.000 mardi matin.

Mais les internautes ont surtout recours à l’humour pour moquer un choix qu’ils jugent digne du pire népotisme. Ainsi, sur Facebook, 150 personnes sont membres d’un très ironique groupe baptisé : "Pour que le prix Nobel de la paix soit attribué à Jean Sarkozy". La page officielle de Jean Sarkozy a accueilli également des commentaires peu amènes, ironisant sur l’âge du potentiel patron de La Défense, mais ils ont rapidement été effacés.

Autre petit jeu : celui des adeptes de Twitter, le site où l’on publie des mini-messages en moins de 140 signes. Tout le week-end, ils ont multiplié les écrits comportant le repère "#jeansarkozypartout". Son seul but ? Dénoncer, de manière humoristique, l’omniprésence de Jean Sarkozy, en multipliant les "jobs" potentiels du fils du président. Au total, 600 messages ont été postés vendredi, 1450 samedi, puis 600 dimanche : avec au moins 2650 messages, c’est l’un des plus importants repères jamais utilisé par les adeptes de Twitter en France.

Europe1.fr vous propose un petit florilège de ces inventions : "Jean Sarkozy élu syndic de mon immeuble à l'unanimité: «Je vais mettre fin à cette gabegie»" (voir en ligne), "Dernière minute : Jean Sarkozy découvre le vaccin contre le sida" (voir), "Jean Sarkozy pressenti pour remplacer Raymond Domenech" (voir), "Jean Sarkozy représentera la France à Copenhague : «Je veux une éolienne sur chaque tour de la Défense»" (voir), et même un très ironique : "Barack Obama annonce qu'il va quitter sa femme pour Jean-Sarkozy" (voir), posté avec un détournement photo à l'appui.

> Et vous, pensez-vous que Jean Sarkozy est compétent pour prendre la tête de La Défense ? Votez sur la page d’accueil d'Europe1.fr