Jean-Paul Huchon met la pression sur la RATP

  • A
  • A
Jean-Paul Huchon met la pression sur la RATP
Partagez sur :

Au 14e jour de grève sur le RER A, le président de la région Ile-de-France menace de renégocier le contrat avec la RATP.

"Au lendemain des élections régionales, si le sort m'est favorable, je remettrai en cause le contrat avec la RATP, parce qu'il n'est pas assez exigeant, et qu'il faut qu'on aille plus loin". Jean-Paul Huchon a décidé mercredi de faire monter la pression sur la RATP, estimant sur RMC que l’entreprise a mal négocié la grève et joue "le pourrissement volontaire".

"Depuis 4-5 mois, on a une direction qui essaie de faire du bras de fer avec les syndicats, genre Thatcher, c'est insupportable et le résultat c'est qu'on a pris en otage des usagers". Jean-Paul Huchon considère que « c'est à la RATP à gérer ses problèmes internes".

Le président socialiste de la région Ile-de-France promet donc de remettre en cause le contrat entre la RATP et le syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), qui coordonne l’action de la région en matière de transports. "Je demanderai davantage de respect des obligations que le Stif impose, je demanderai davantage d'investissements de la part de la RATP", a notamment déclaré Jean-Paul Huchon, par ailleurs président du Stif.

Le dernier contrat conclu entre la RATP et le Stif s’élève à 4 milliards d’euros par an. L’argent nécessaire pour améliorer le service est donc là, estime le président de la région Ile-de-France. "Quand je vois (le président de la RATP Pierre) Mongin et la RATP investir dans des opérations asiatiques ou exotiques les bénéfices qu'ils font, plutôt que de les réinvestir sur l'Ile-de-France, je ne suis pas content", a-t-il ensuite ajouté.