Jean-Michel Lemétayer quitte la FNSEA

  • A
  • A
Jean-Michel Lemétayer quitte la FNSEA
@ Europe 1
Partagez sur :

EXCLU - Après 10 ans de présidence, il annonce un "départ programmé et préparé".

Jean-Michel Lemétayer l’a annoncé sur Europe 1 mardi matin. Après près de 10 ans à la tête de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), le principal syndicat d’agriculteurs, il quitte ses fonctions le 16 décembre prochain, alors que son mandat arrivait à échéance début 2011.

"Je ne démissionne pas, je passe la main", explique-t-il :

"Une décision mûrement réfléchie"

Jean-Michel Lemétayer avait en fait programmé son départ depuis 2008. "J’ai annoncé au congrès de Nantes électif il y a bientôt trois ans que c’était mon dernier mandat. J’avais clairement décidé dans ma tête que je passerais la main. C’est une décision personnelle", précise-t-il. La surprise est néanmoins de taille, puisqu’il n’avait annoncé la nouvelle qu’à quelques proches, il y a peu de temps.

Jean-Michel Lemétayer souhaiterait que son successeur prenne ses fonctions le plus tôt possible. "Il est nécessaire que la personne qui me succédera prenne ses marques avant le congrès électif de Saint-Malo fin mars prochain".

"La bataille ne s’arrêtera jamais".

Deux personnes, Dominique Barreau, Xavier Beulin, semblent sur les rangs pour prendre la tête de la FNSEA. "Il y a un débat en interne. J’espère que la semaine prochaine, il n’y aura qu’un seul candidat à la présidence", souhaite Jean-Michel Lemétayer. "Il y a déjà des discussions, j’ai vu les deux intéressés, je souhaite qu’ils se mettent d’accord, qu’il y ait une équipe". S’il n’y a pas de "portrait idéal", son successeur devra être "un militant, un combattant syndical", qui a "la volonté de travailler les dossiers".

Pour les années à venir, Jean-Michel Lemétayer l’assure : on continuera à entendre sa voix. "Ce n’est pas une retraite", explique-t-il. "J’ai envie de continuer de me battre et servir le monde paysan. La bataille ne s’arrêtera jamais".