Jean-Marie Le Pen parade au siège du FN

  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen parade au siège du FN
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Au lendemain de l'annulation par la justice de sa suspension, l'ancien président du Front national a repris possession de son bureau.

Pour Marine Le Pen, ce n'est qu'un "baroud d'honneur" qui ne changera rien à l'avenir de son père au sein du FN. Mais pour Jean-Marie Le Pen, l'annulation de sa suspension par la justice, jeudi, est une formidable opportunité de revenir sur le devant de la scène. C'est ce qu'il a fait vendredi, en (re)prenant possession de son bureau au siège national du FN, à Nanterre. "La bataille sera menée jusqu'au bout, jusqu'à la victoire", a-t-il lancé, goguenard.

"Si on veut me faire la guerre, je suis prêt à la faire". Vers 11 heures, c'est un Jean-Marie Le Pen tout sourire qui s'est présenté à l'entrée du "Carré", le siège du mouvement, pour "travailler" à son "bureau". "Je viens les mains ouvertes mais si on veut me faire la guerre, je suis prêt à la faire", a-t-il déclaré à quelques journalistes présents, avant d'ironiser sur le fait qu'une réunion de la commission nationale d'investiture avait été "déprogrammée", selon lui, en raison de sa possible venue.

"Il fait 33°. Je ne me vois pas la capacité physique d'y travailler". Marine Le Pen ne devrait toutefois pas avoir beaucoup de mal à éviter de croiser son père dans les couloirs. En raison "de la chaleur" dans son bureau, le fondateur du Front national ne devait en effet rester que peu de temps à Nanterre: "Il fait 33°. Je ne me vois pas la capacité physique d'y travailler. J'ai fait l'acte de réappropriation de mon bureau, si j'ose dire". Un retour aux affaires qui, à en croire Marine Le Pen, ne sera que ponctuelle.

"Ce n'est donc qu'un baroud d'honneur !"Contactée par Europe 1, jeudi, quelques minutes seulement après l'annonce de la décision de justice, Marine Le Pen avait ainsi confirmé que cette décision de justice n'aurait pas d’incidence sur l’avenir de son père au sein du FN : "La réalité, c'est que dans huit jours, les résultats de l'assemblée générale extraordinaire seront rendus publics et donc cela ne change rien à la situation. Cette suspension valait jusqu'à la tenue de l'assemblée générale. Ce n'est donc qu'un baroud d'honneur ! Cela n'aura aucune influence sur les procédures qui sont engagées."

Réplique de Jean-Marie Le Pen au micro d'iTELE : "Les adhérents n'ont pas à faire le choix d'éliminer Jean-Marie Le Pen ! Je suis président d'honneur à vie, et ceci a été confirmé par le deuxième congrès qui a réélu Marine Le Pen".