Élections régionales : Jean-Marie Le Pen n'ira pas en Paca

  • A
  • A
Élections régionales : Jean-Marie Le Pen n'ira pas en Paca
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

FIN DU FEUILLETON - Le président d'honneur du FN a finalement décidé de retirer sa candidature aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Jean-Marie Le Pen a finalement décidé de jeter l'éponge. Dans un entretien accordé au Figaro, le président d'honneur du Front national annonce qu'il ne sera pas candidat aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), en décembre prochain. Mercredi dernier, sa fille Marine s'était publiquement opposée à la candidature de son père après plusieurs sorties sulfureuses, notamment dans l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol.

"J'étais le meilleur candidat". La crise dans laquelle était plongé le parti frontiste depuis près d'une semaine a sans doute connu son épilogue. "Si je dois sacrifier à l'avenir du mouvement, je ne serais pas celui qui lui causerait le dommage", confie Jean-Marie Le Pen au Figaro. "Je le fais dans l’intérêt de la France, du Front national que je ne veux pas affaiblir par des dissensions internes", confirme-t-il au micro d'Europe 1, même s'il est convaincu qu'il était "le meilleur candidat pour le Front national". 

Le Pen cite Saint-Jean. "Nous avons longtemps professé, à l’instar de Saint-Jean, que 'c’est la Vérité qui nous rendra libre' et j’ai toujours dit que je préférais être battu sur mes idées qu’élu sur celles de mes adversaires", explique le président d'honneur du Front national dans un communiqué, avant de lâcher : "je n’ai pas changé !" "Une crise grave a été ouverte au Front National, au prétexte de deux interviews, l’une à RMC-BFMTV et l’autre à l’hebdomadaire Rivarol. Ceci ne justifiait pas le hourvari qu’on a déclenché dans nos rangs au risque d’affaiblir dangereusement notre mouvement", estime-t-il. "Je ne serai pas complice de cette manœuvre. C’est pourquoi, j’ai décidé de ne pas être candidat aux élections régionales".





"Marion, une tête de liste performante". Dans la tête du patriarche frontiste, il n'existe "pas beaucoup de choix" possible pour conduire la liste FN en Paca à sa place. "Si Marion Maréchal-Le Pen accepte, je pense qu'elle serait une tête de liste très performante", affirme son grand-père. "Certainement la meilleure, je ne vais pas dire après moi, mais quand même". 

Une sanction à prévoir ? S'il a décidé de retirer sa candidature pour les élections régionales, Jean-Marie Le Pen devrait tout de même être convoqué en procédure disciplinaire le . Sera-t-il sanctionné ? Le principal intéressé, lui, s'en moque. "Je me fous pas mal des sanctions", confie-t-il au micro d'Europe 1. "Je ne vois pas qui pourrait sanctionner le président d’honneur du Front national". 

>> LIRE AUSSI - 91% des Français pour que Jean-Marie Le Pen prenne sa retraite

>> LIRE AUSSI - Le FN doit-il exclure Jean-Marie Le Pen ?

>> LIRE AUSSI - En Paca, les militants ne veulent plus du père Le Pen