Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

L'AVEU - C'est ce qu'affirme le président d'honneur du FN dans un débat qui sera diffusé dimanche.

"On peut être président sans être prêt à prendre le pouvoir". Jean-Marie Le Pen, qui a accédé au second tour de la présidentielle en 2002, affirme dans un débat qui sera diffusé dimanche sur LCP que le FN n'était "pas prêt à prendre le pouvoir" à l'époque. Vous étiez prêt à gouverner ? "Non, non, nous n'étions pas prêts à prendre le pouvoir. On peut être président de la République sans être prêt à prendre le pouvoir", nuance-t-il aussitôt, dans un débat avec une journaliste, le politologue Pascal Perrineau et le nouveau premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Le FN sortait d'une crise très grave, la scission Mégret" (ndlr: en 1998-1999), rappelle l'actuel président d'honneur du FN.

"Je pourrais me trouver dans quinze jours à avoir à désigner un Secrétaire général de l'Elysée, un Premier ministre, etc." dit-il avoir pensé à l'époque. Pour autant, ce n'était selon lui "pas du tout" une surprise qu'il accède à ce second tour, devançant le Premier ministre socialiste Lionel Jospin de moins de 200.000 voix pour affronter le président sortant Jacques Chirac : "Je l'avais annoncé à la presse" quelques semaines auparavant, précise-t-il.