Jean-Marie Le Guen : "A la CGT, plus personne n'est là pour maintenir l'ordre"

  • A
  • A
Jean-Marie Le Guen : "A la CGT, plus personne n'est là pour maintenir l'ordre"
Partagez sur :

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement était l'invité lundi du Club de la Presse d'Europe 1.

INTERVIEW

Le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement s'est montré très ferme sur la manifestation de jeudi organisée par la CGT et qui pourrait être interdite. Au micro d'Europe 1, Jean-Marie Le Guen a estimé lundi qu'"à la CGT plus personne n'est là pour maintenir l'ordre". 

"Il est temps de se ressaisir". "Je n'ai jamais vu des manifestations sociales arriver avec 1.000 personnes et faire ce qu'elles voulaient en tête de manif, en attaquant un hôpital public", explique-t-il, faisant référence au caillassage de l'hôpital Necker. "Le gouvernement prendra les responsabilités de dire si les conditions sont réunies pour qu'elle se fasse dans le calme", affirme-t-il.

"Cette organisation est en train de basculer". Le secrétaire d'Etat se montré extrêmement critique envers la CGT, une organisation qui "est en train de basculer". "Plus personne n'est là pour maintenir l'ordre", assure-t-il. "La violence est partout", selon lui. "C'est une question d'ordre public", poursuit-il. "L'objet n'est pas d'interdire une manif de la CGT mais de prendre toutes les garanties pour qu'il y ait zéro violences", martèle-t-il. "S'il y a des garanties qui sont données formellement, il n'y a pas de problème d'ordre politique", conclut-il.