Jean Lassalle sur l'affaire Rochefort : "Nous avons tous une face cachée"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le député des Pyrénées-Atlantiques est revenu vendredi au micro d'Europe 1 sur le scandale qui a coûté à Robert Rochefort son poste au sein du MoDem.

INTERVIEW

Interpellé la semaine dernière pour exhibition sexuelle présumée dans un magasin de bricolage, l’eurodéputé Robert Rochefort a été écarté le 6 septembre de la vice-présidence du MoDem.

Une face sombre. "Cela montre que nous sommes tous des êtres humains, et que nous avons tous une face cachée. Une face de lumière, et des failles", a commenté Jean Lassalle, député non-inscrit des Pyrénées-Atlantiques et ancien membre du MoDem, invité mercredi de l’émission d’Anne Roumanoff, Ça pique mais c’est bon. "Je n’ai pas envie de l’abattre, ce qu’il a fait est indéfendable bien sûr. Mais c’est un homme, je connais sa femme, je connais ses enfants… je souhaite qu’il retrouve l’équilibre."

Avec Bayrou, "ça ne marche plus". Le candidat à l’élection présidentielle, qui a quitté le MoDem début 2016 après la décision de François Bayrou de soutenir Alain Juppé, est également revenu sur sa relation avec le maire de Pau. "C’est un passage difficile. Il croit que c’est une affaire personnelle, ce n’est pas une affaire personnelle, je n’ai rien à lui reprocher", explique-t-il. "Ça ne marche plus. Nous avons essayé passionnément, il m’a beaucoup apporté, je l’ai soutenu trois fois de toutes mes forces, mais aujourd’hui ça ne le fait plus, c’est trop tard", conclut celui qui est également maire du petit village de Lourdios-Ichère.