Jean-Christophe Lagarde, soutien d'Alain Juppé, porte plainte après un mail de menaces

  • A
  • A
Jean-Christophe Lagarde, soutien d'Alain Juppé, porte plainte après un mail de menaces
Jean-Christophe Lagarde avait appelé mercredi matin "à la fois au calme" et au débat entre François Fillon et Alain Juppé.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

"Si vous continuez dans cette voie, il va falloir tripler votre effectif de gardes du c....", est-il écrit dans le mail reçu mardi midi.

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et soutien d'Alain Juppé à la primaire de la droite, a porté plainte mercredi après avoir reçu un mail menaçant sur sa messagerie de maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, a appris l'AFP auprès de la municipalité.

"Il va falloir tripler votre effectif de gardes du c....". "Nous savons que vous êtes un ardent défenseur de JUPPÉ, est-il écrit dans un mail reçu mardi à 12h31. MAIS il faut arrêter de dire des bêtises concernant Fillon comme par exemple cette histoire inventée sur l'avortement". "Si vous continuez dans cette voie, il va falloir tripler votre effectif de gardes du c....", est-il ajouté.

Le message signé. Le maire de Bordeaux, largement devancé au premier tour de la primaire par François Fillon (28,6% contre 44,1%), avait appelé dès lundi soir son concurrent à "clarifier" sa position sur l'avortement. Le député-maire de Drancy a déposé plainte auprès du procureur de Bobigny "pour menaces de mort à l'égard d'une personne investie d'un mandat électif public", a-t-on précisé à la municipalité, soulignant que le message comportait une signature. Jean-Christophe Lagarde avait appelé mercredi matin, à l'antenne de Sud Radio-Public Sénat, "à la fois au calme" et au débat, après un début d'entre-deux tours tendu entre Alain Juppé et François Fillon.