Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI : "nous sommes désormais libres de toute alliance" avec LR

  • A
  • A
Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI : "nous sommes désormais libres de toute alliance" avec LR
Le président de l'UDI se dit libre de toute alliance politique après le "succès" du parti aux sénatoriales.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le président de l'UDI appelle à construire une nouvelle force politique à partir de l'UDI avec "la droite progressiste" issue des Républicains, dont il entend malgré tout s'affranchir.

La traditionnelle alliance UDI-LR "n'est plus une obligation", selon Jean-Christophe Lagarde. Le président de l'UDI, qui a remporté 50 sièges aux dernières sénatoriales, assure que la formation centriste est désormais débarrassée de toute alliance politique, et notamment avec Les Républicains. "La recomposition politique en cours nous rend désormais libres de toute entrave et de toute alliance. Libres de toutes nos positions, que ce soit vis-à-vis du gouvernement ou de toute formation politique", déclare Jean-Christophe Lagarde dans les colonnes du Journal du Dimanche.

"Une force politique nouvelle" avec la droite... Fort de ce "très beau succès" aux sénatoriales, Jean-Christophe Lagarde appelle désormais à construire "une force politique nouvelle, rassemblant le centre et la droite progressiste", à partir de l'UDI. Il entend rassembler "ceux qui ne partagent pas la dérive d’une droite se recroquevillant sur sa fraction la plus nationaliste, conservatrice, et frileuse", excluant la "droite qui a refusé de voter Macron" au second tour de la présidentielle.

... mais libre des Républicains. Jean-Christophe Lagarde se dit ainsi "prêt" à fédérer avec ceux "issus des Républicains qui ne partagent pas cette dérive droitière", et cite nommément Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Christian Estrosi. "Ce que je veux construire à partir de l’UDI, c’est une force politique qui ne sera plus jamais supplétive des Républicains", affirme encore le président de l'UDI, qui en conclut : "nous sommes désormais libres de toute alliance."