"Jacques Chirac n'était pas un bisounours"

  • A
  • A
"Jacques Chirac n'était pas un bisounours"
Partagez sur :

Elles ne font pas toujours avancer le débat mais ont le mérite de faire sourire : retour sur les petites phrases de la semaine.

HUMORISTE - "Heureusement qu'il n'a pas prétendu être là le jour de la prise de la Bastille parce que je ne sais pas comment il s'en serait sorti!" : Ségolène Royal réagissant à la controverse autour de la présence ou non de Nicolas Sarkozy à Berlin le soir de la chute du Mur, le 9 novembre 1989.

BON PETIT SOLDAT - "Je crois ce que dit le président, systématiquement." Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, jugeant "dérisoire" la polémique sur la présence contestée de Nicolas Sarkozy à Berlin le 9 novembre 1989.

GROUPIE - "J’ai grandi aux côtés de Mitterrand. C’était le bon dieu". Bernard Laporte racontant sur Europe 1qu’il n’excluait pas la possibilité de rentrer un jour dans un gouvernement de gauche.

MASCOTTE - "Avant d'être un patriarche, Jacques Chirac n'était pas un bisounours". Le député PS Pierre Moscovici sur l'ancien président de la République.

PROFESSEUR - "Non seulement ce n'est pas français, mais ce n'est pas franc du collier." Olivier Besancenot (NPA) à propos du terme "imprivatisable"employé par le ministre Christian Estrosi pour La Poste.

VISIONNAIRE - "Kohl et moi avons pensé que cela ne se produirait pas avant le XXIe siècle. Nous n'avons vraiment pas été clairvoyants." Mikhaïl Gorbatchev affirmant que ni lui ni l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl n'avaient vu venir la chute du Mur.

DEMOCRATE - "On n’a pas la grosse tête." La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, défendant la stratégie d’autonomie de son parti au premier tour des régionales de 2010, sur Europe 1. C’est "un truc dingue : ça s’appelle la démocratie".

CALIFE - "Une chose est sûre : ce ne sont pas nos suppléants qui vont nous pousser à nous faire vacciner". Le député UMP Claude Goasguen à propos des dangers de la grippe H1N1.

CARTOMANCIENNE - "On va entrer en 2010 avec de l’élan." La ministre de l’économie Christine Lagarde assurantsur Europe 1 que l’économie française a pris le tournant de la reprise.