Jacques Chirac, hospitalisé quelques heures, est rentré chez lui

  • A
  • A
Jacques Chirac, hospitalisé quelques heures, est rentré chez lui
@ MAXPPP
Partagez sur :

Admis à l'hôpital américain de Neuilly à la suite d'une "violente crise de goutte", l'ex-président est rentré chez lui dans la soirée.

Jacques Chirac a été brièvement hospitalisé lundi soir à l'hôpital américain de Neuilly, selon une source proche du gouvernement. D'après son entourage toutefois, "absolument aucune urgence vitale" n'est à craindre. "Ce n'est pas grave du tout", a déclaré son entourage à Reuters. "Il avait mal à la jambe depuis deux jours, apparemment c'est une crise de goutte qui le fait beaucoup souffrir", a-t-on ajouté, précisant qu'il avait déjà connu de telles crises. Cette crise a commencé vendredi, mais "tête de mule comme d’habitude", confie un de ses proches, Jacques Chirac aurait d’abord refusé de se faire soigner. Puis, la douleur l’a poussé à accepter d’être examiné par un médecin, qui a alors exigé d’autres analyses. L'ancien président est finalement rentré chez lui lundi soir, toujours selon ses proches.

Opéré du rein en décembre dernier. L'ex-président de la République, âgé de 81 ans, avait subi une intervention chirurgicale en décembre dernier à la Pitié-Salpétrière. Jacques Chirac avait subi "une intervention rénale au sein du service d'urologie. Selon les informations d'Europe 1, il s'agissait d'une intervention sur un polype, une tumeur bénigne se développant sur les muqueuses et nécessitant une anesthésie générale.

"Gêné par sa mémoire". L'ancien président, qui a été victime en 2005 d'un accident vasculaire cérébral, est depuis affaibli et a de grandes difficultés à se déplacer. Le 22 janvier, Bernadette Chirac avait dit penser que son époux, qui a fêté ses 81 ans le 29 novembre, ne parlerait plus jamais en public, en raison de ses problèmes de mémoire. "Par moment, il est gêné par sa mémoire", avait observé celle qui est mariée depuis 1956 à Jacques Chirac, élu président de la République en 1995 et réélu en 2002. Elle avait ajouté ne pas croire que Jacques Chirac souffrait de la maladie d'Alzheimer. "Honnêtement, je ne le crois pas, en tout cas, j'espère que cette épreuve ne nous sera pas infligée". "Il n'a pas vraiment les symptômes, mais c'est vrai qu'il a une petite baisse de sa mémoire, surtout par moments, c'est très variable", avait poursuivi  Bernadette Chirac.

Dernière apparition publique le 21 novembre 2013. Sa dernière apparition publique remonte au 21 novembre dernier, au musée du quai Branly. Il avait alors assisté à la remise par le président socialiste François Hollande du prix de sa fondation au docteur Denis Mukwege, engagé aux côtés des femmes violées de la République démocratique du Congo, et à l'organisation Femmes Africa Solidarité.



Des soutiens sur Twitter.



 

sur le même sujet, sujet,

VIDÉO - Les confidences de Bernardette Chirac

VIDÉO - "Jacques Chirac n'a pas vraiment les symptômes d'Alzheimer"

CONFIDENCES - "Chirac grogne, c'est qu'il va bien !"