Jacob, nouveau patron des députés UMP

  • A
  • A
Jacob, nouveau patron des députés UMP
@ MAXPPP
Partagez sur :

Christian Jacob a raflé, mardi, le poste de président du groupe UMP à l'Assemblée.

Il était le favori de Jean-François Copé. Mardi, Christian Jacob (ex-RPR) a raflé le poste de patron des députés UMP à l'Assemblée. Il a obtenu 182 voix contre 109 à Jean Leonetti (ex-UDF). Le député de Seine-et-Marne succède ainsi à Jean-François Copé, qui a pris, lui, les rênes du parti majoritaire, à l'issue de remaniement. Premier rendez-vous officiel : Christian Jacob a été reçu mardi soir par François Fillon à Matignon.

L'arithmétique plaidait en sa faveur

Lors du scrutin, au premier tour, ce chiraquien pure souche avait deux autres concurrents, le gaulliste Hervé Gaymard et le libéral Nicolas Forissier.

L'élection a eu lieu à bulletins secrets dans une annexe de l'Assemblée, au 103, rue de l'Université. Outre l'équation personnelle de Christian Jacob, apprécié sur tous les bancs de l'Assemblée, l'arithmétique plaidait en sa faveur. Le groupe UMP compte en effet environ 200 (sur 314) députés issus des rangs du RPR, les ex-UDF étant beaucoup moins nombreux. Les centristes, qui estiment avoir été évincés du gouvernement, souhaitent ardemment ce poste pour peser dans la majorité.

Ministre de Raffarin

Christian Jacob est né en 1959 à Rozay-en-Brie, en Seine-et-Marne. Agriculteur de profession, il a présidé le Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA) avant d'entamer une carrière politique au RPR sous l'aile de son mentor Jacques Chirac.

Député depuis 1995, il est également maire de Provins depuis 2001. Il a été successivement ministre délégué chargé de la Famille, ministre délégué puis ministre aux PME et enfin ministre de la Fonction publique dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin, de juin 2002 à mai 2007.

"Encore un UMP !"

L'élection de Christian Jacob constitue une victoire personnelle pour Jean-François Copé, une semaine après sa prise de contrôle du parti présidentiel. L'ex-titulaire du poste avait largement fait campagne pour son ami seine-et-marnais.

"Encore un UMP !", a, pour sa part, lancé Christian Jacob, après son élection, à un journaliste qui lui disait : "Encore un RPR !": "Le sujet n'est plus là. Les gens ne votent pas nécessairement en fonction du parti auquel ils appartenaient il y a huit ans".

"Tous au travail. Nous avons mercredi la déclaration de politique générale du Premier ministre. Il y a la feuille de route tracée par le président pour continuer les réformes engagées et être tous à ses côtés rassemblés pour l'échéance de 2012, à la fois pour lui et notre majorité de députés", a poursuivi le nouveau patron des députés UMP.