Jacob : Ayrault et Désir, "repris de justice"

  • A
  • A
Jacob : Ayrault et Désir, "repris de justice"
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Le chef de file des députés UMP a ainsi attaqué le Premier ministre et le patron du PS.

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a qualifié mardi "d'anciens repris de justice" Jean-Marc Ayrault et le premier secrétaire du PS Harlem Désir en raison de leurs condamnations dans le passé.







Jean-Marc Ayrault avait été condamné en 1997 à six mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende (4.600 euros) pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public à Nantes, et dix ans plus tard, il a bénéficié d'une réhabilitation pour cette condamnation, comme le prévoit le Code pénal. Harlem Désir avait été condamné en 1998 à dix-huit mois avec sursis pour avoir reçu des salaires fictifs d'une association.

>> Moralisation : ces députés ont un autre "job"