Jack Lang sur l'école : "la période Peillon-Hamon a été plutôt chaotique"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien ministre de la Culture et de l'Education, qui étrille dans un livre publié jeudi le bilan de François Hollande en matière d'éducation, est l'invité d'Europe 1.

INTERVIEW

Pour une révolution scolaire. C'est le titre du livre de Jack Lang qui livre un sévère réquisitoire contre les mesures de François Hollande en matière d'éducation. L'ancien ministre de la Culture et de l'Education s'explique sur Europe 1 jeudi soir. 

Critique de la réforme des rythmes scolaires. Jack Lang a d'abord dénoncé "une période noire pour l'école sous Sarkozy avec la suppression de 150.000 postes". Si "Hollande a replacé l'école au centre", il explique que la "première période animée par (Vincent) Peillon et (Benoît) Hamon" a été "plutôt chaotique". "Je suis très hostile à cette période", a-t-il ajouté, évoquant notamment la réforme des rythmes scolaires, "une réforme mal foutue". "Elle a été très mal enclenchée et est source d'inégalités", a-t-il complété.

"Depuis Manuel Valls, les orientations sont plus positives". Alors que dans son livre, l'ancien ministre se montre d'une grande sévérité à l'égard du bilan en matière d'éducation, sur Europe 1, il a tenu des propos beaucoup plus modérés. "Depuis Manuel Valls, les orientations du gouvernement sont plus positives", a-t-il ainsi salué. Il approuve, par exemple, l'architecture de la réforme du collège même s'il émet des réserves sur la relégation du latin et du grec. Enfin, pour Jack Lang, la vraie question à laquelle tout gouvernement doit s'attaquer reste celle du décrochage scolaire : "15 à 20% des élèves décrochent, on n'arrive pas à traiter cette question".