Jack Lang sur le burkini : "baissons la fièvre et calmons-nous"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien ministre de la Culture et de l'Education s'est fermement opposé aux arrêtés anti-burkinis sur Europe 1 dans le Club de la Presse. 

INTERVIEW

"Est-ce vraiment vrai qu'on s'étripe autour de cette histoire ?" Voilà comment a réagi Jack Lang à la polémique des arrêtés anti-burkinis qui monopolise le débat public depuis plusieurs jours. L'ancien ministre s'est expliqué sur Europe 1 sur ce sujet brûlant. 

"Baissons la fièvre". Qualifiant la controverse de "ridicule", l'ancien ministre de la Culture explique que "quoiqu'on pense du sujet, les musulmans sont perpétuellement blessés et humiliés par les polémiques constantes organisées autour d'eux". "Baissons la fièvre et calmons nous", demande Jack Lang. 

"Je suis contre ces arrêtés". L'ex-ministre, qui affirme être "contre ces arrêtés, s'en prend aux "motivations du tribunal de Nice (qui a validé l'arrêté anti-burkini) qui ne tiennent pas, sont subjectives, quasiment politiques". "J'espère que le Conseil d'Etat offrira une argumentation solide et fondée en droit", ajoute-t-il.

Interrogé sur la position de Manuel Valls en faveur de l'interdiction des burkinis sur la plage, Jack Lang dit ne pas "partager" cette position : "ce n'est pas ma philosophie". Pour ce dernier, "il n'y a pas besoin de légiférer, ces arrêtés ne reposent sur aucune base légale". "Notre droit est respectueux des libertés, il faut en rester là".