Jack Lang : "Ministre de Sarkozy, pour quoi faire ?"

  • A
  • A
Jack Lang : "Ministre de Sarkozy, pour quoi faire ?"
Partagez sur :

L’ancien ministre (PS) de la Culture puis de l’Education nationale ne sera pas ministre de Nicolas Sarkozy. Il le rappelle dans son nouvel ouvrage "Demain comme hier", paru mercredi.

"Ministre pour quoi faire?" Dans le livre d’entretiens "Demain comme hier", paru mercredi chez Fayard, Jack Lang affirme qu'il ne souhaite pas entrer au gouvernement, alors qu’un remaniement ministériel devrait avoir lieu à l’occasion des élections européennes en juin.

Le député (PS) du Pas-de-Calais ne veut pas "assumer une orientation qu’il désapprouve" : "Comment pourrais-je être solidaire d'une politique fiscale que j'ai récusée publiquement, d'une politique d'éducation dénoncée comme catastrophique, d'une politique pénale aux antipodes de ma conception des droits humains ?"

Lui qui fut membre de la commission Balladur sur les institutions, qui s’est récemment vu confier par Nicolas Sarkozy une mission de rétablissement de la coopération entre la France et Cuba, et qui vient de soutenir la loi Hadopi, se dit soucieux de ne pas faire "usage inconsidérément" de la "symbolique" qu'il représente en tant qu'ancien ministre de François Mitterrand.

Toutefois, critiquant "l’antisarkozysme pavlovien de certains opposants" qui "dénoncent par avance tout ce que le président de la République décide", l’ancien ministre de la Culture affirme que Nicolas Sarkozy "est un homme intelligent qui a de l'énergie à revendre et a contribué à désacraliser la fonction présidentielle". Jack Lang raconte enfin comment il a été, à trois reprises, approché par le chef de l’Etat. Une première fois, le jour de l’élection de Nicolas Sarkozy, une deuxième fois après les législatives, une dernière fois à l’automne 2007.