"J’en peux plus. Je n’en peux plus"

  • A
  • A
"J’en peux plus. Je n’en peux plus"
Partagez sur :

De la fatigue de Rachida Dati à la colère de Nadine Morano, retrouvez les phrases qui ont marqué l'actualité de la semaine.

Excédée. "Je suis dans l’hémicycle du Parlement de Strasbourg. J’en peux plus. Je n’en peux plus. Je pense qu’il va y avoir un drame avant que je finisse mon mandat" : voilà ce qu’on entendait Rachida Dati dire dans l’émission 66 minutes, diffusée dimanche sur M6. "Je trouve un peu lamentable qu’on ait retranscrit une conversation privée avec une amie, et qui était en fin de journée, après une session", a expliqué mardi l’eurodéputée sur Europe 1.

Lassée. "S'il se représente, c'est son affaire. En tant qu'épouse, comme ça, dans l'intimité, un mandat me suffirait", confie Carla Bruni-Sarkozy interrogée sur une éventuelle candidature Nicolas Sarkozy en 2012, dimanche dans Sept à Huit sur TF1. Mercredi soir, sur Canal +, Nicolas Sarkozy lui répond : "Mais Carla sait aussi qu'il n'y a pas que ma situation qui comptera dans le sujet, il y a bien d'autres éléments qui s'appellent la France, l'intérêt de la collectivité et, à ce moment là, je ne suis pas seul à décider".

Dépassée ? Lundi soir, lors d'un débat sur l'identité nationale dans les Vosges, Nadine Morano avait affirmé attendre d'un jeune musulman français, "qu'il aime la France quand il vit dans ce pays, qu'il trouve un travail, et qu'il ne parle pas le verlan. Qu’il ne mette pas sa casquette à l'envers. Qu'il essaye de trouver un boulot, et qu'on l'accompagne dans sa formation". Après deux jours de polémique, la secrétaire d’Etat dénonce une "caricature"et exige des "excuses" sur Europe 1.

Libéré. "Ce matin, je me suis réveillé en me disant : ‘désormais je suis un homme libre’", a confié vendredi sur Europe 1 Julien Dray. Le député socialiste de l'Essonne s'est vu infliger un simple rappel à la loi au terme de plus d'un an d'enquête sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes et ceux d'associations. Il devrait être candidat aux régionales.

Partagé. Silvio Berlusconi, agressé dimanche par un déséquilibré, déclare à sa sortie de l’hôpital: "Il me restera deux choses de ces journées, la haine de quelques-uns, l'amour de tant et tant d'Italiens".

Désenchanté. Johnny Hallyday va-t-il remonter vite sur scène ? "Si vous voulez mon avis personnel, même pas en rêve", confie lundi sur Europe 1 Jean-Claude Darmon, un ami du chanteur. "Il va mettre plusieurs semaines avant d’être au top", prévient-il.