ISF : Macron dénonce "une polémique" pour "salir son action"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après les révélations sur la sous-évaluation de son patrimoine, mardi, le ministre de l'Economie a souhaité "bonne chance" à ceux qui veulent "salir son action".

Selon les informations de Mediapart, Emmanuel Macron devra payer, avec des pénalités de retard, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). La déclaration de patrimoine fournie par le ministre de l'Economie lorsqu'il est entré au gouvernement sous-évaluait la valeur d'une maison de l'épouse d'Emmanuel Macron, située au Touquet.

"Une polémique ou un emballement". "Je ne suis dupe de rien", a réagi Emmanuel Macron, mardi. "Cette semaine, il y a une polémique ou un emballement sur à peu près tous les sujets pour essayer de me fragiliser ou, sans doute, de salir mon action", a dénoncé le ministre de l'Economie. Mais le fondateur du mouvement "En marche !" assure que la polémique ne l'atteint pas : "Bon courage à ceux qui tentent cela, bonne chance."

Un rattrapage inférieur à 10.000 euros. Estimée à 1,4 million d'euros, la maison n'a été déclarée qu'à 1,2 million par le ministre, selon le Canard Enchaîné. L'écart entre ces deux sommes fait dépasser au couple le seuil de 1,3 million d'euros, les assujettissant à l'ISF. Emmanuel Macron a collaboré avec les autorités administratives tout au long de l'enquête, avant de déposer une déclaration rectificative. Il devrait payer un rattrapage inférieur à 10.000 euros, selon Mediapart.