Irrationnel

  • A
  • A
Irrationnel
@ REUTERS
Partagez sur :

LE + D'OLIVIER DUHAMEL - Tant d'irrationalités cumulées méritent un autre nom, l'irresponsabilité. 

Mercredi 14 septembre

 Irrationnels les marchés, disent les politiques. "Les marchés financiers surréagissent", a affirmé François Fillon en clôturant lundi un colloque sur "la croissance de demain".

Irrationnels les yoyos boursiers à la moindre rumeur, et plus encore la chute des valeurs bancaires, alors qu'elles ont passé les "stress test" avec succès et qu'en cas de faillite grecque, elles disposent de réserves suffisantes et de bénéfices bien supérieurs à ce que seraient leurs pertes.

Irrationnels les responsables politiques allemands, qui se divisent de plus en plus sur les solutions à proposer et évoquent publiquement les scénarios les pires, histoire d'affoler un peu plus.

Irrationnels les dirigeants politiques français, à commencer par le premier d'entre eux, Nicolas Sarkozy, qui se soucie du nombre de places dans les prisons alors que le krach menace.

Irrationnels les gouvernants européens, incapables d'anticiper et de s'accorder autrement qu'a minima et au dernier moment, le dos au mur.

Tant d'irrationalités cumulées méritent un autre nom, l'irresponsabilité.