Interview de Sarkozy : comme un doute à l'UMP

  • A
  • A
Interview de Sarkozy : comme un doute à l'UMP
@ REUTERS
Partagez sur :

COULISSES - La performance de l'ancien président est saluée par sa famille politique. Mais beaucoup redoutent qu'il utilise l'UMP comme un bouclier.

Une performance saluée ... "On a retrouvé une bête politique, combatif, efficace dans l'argumentaire de la victime d'un complot politico-judiciaire ". En off, c'est ce premier commentaire qui dominait chez plusieurs responsables UMP, jeudi soir. Au sein du parti, on salue la performance de Nicolas Sarkozy et sa volonté d'en découdre.

... Mais un malaise persistant. Passé ce premier effet Sarkozy, s'installe toutefois le doute, une impression partagée par beaucoup d'un certain malaise parce que "pendant 20 minutes", souligne un cadre de l'UMP, "on a parlé uniquement des affaires : celles des écoutes, Karachi,  la Libye, Bygmalion". Sur Bygmalion d'ailleurs, personne n'a été convaincu par la défense de Nicolas Sarkozy.

Fillon et Juppé agacés. Alain Juppé et François Fillon, très prudents dans leurs déclarations depuis la mise en examen de Nicolas Sarkozy, refusent de commenter la prestation de l'ancien président. "François Fillon n'a rien à dire de tout cela" balaye l'un de ses proches, contacté par Europe 1. En fait, les concurrents potentiels de Nicolas Sarkozy sont renfrognés, agacés, et même inquiets.

Le parti comme bouclier. Tous redoutent que l'ancien chef de l'Etat a marqué des points auprès du noyau dur des militants de l'UMP, lesquels détestent les juges. Dans cette hypothèse, personne ne sera en mesure de s'opposer à son retour. Beaucoup d'élus craignent aujourd'hui que Nicolas Sarkozy utilise son mouvement politique comme un bouclier dans ses affaires judiciaires. "Son retour, c'est peut-être bon pour lui mais pas forcément pour sa famille politique", conclut un responsable de l'UMP.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INTEGRALE - L'interview de Nicolas Sarkozy en texte et en vidéo

L'ESSENTIEL - Cinq choses à retenir de l’interview de Sarkozy

CONTRE-ATTAQUE - Nicolas Sarkozy se défend point par point

COULISSES - "Sarkozy coincé dans un ascenseur, pendant 25 minutes entre huit policiers"

AVENIR - Sarkozy et la présidence de l'UMP ? "J’aurai à décider fin août, début septembre"