INFO E1 - Canal en contact avec Trierweiler
© REUTERS

Tout en continuant à œuvrer à l’Elysée, la Première dame pourrait présenter une émission culturelle.

Valérie Trierweiler est actuellement en discussion avec le groupe Canal+ pour présenter une nouvelle émission qui serait diffusée tous les deux mois, selon les informations d’Europe 1. Le contact a été pris au début de l'été et les deux parties continuent de discuter actuellement, aucun contrat n'ayant encore été signé. Le contenu de l'émission (culturel axé sur l'international ou de grands entretiens ?) est notamment l'objet de ces contacts.

"Un contact informel"

Le groupe Canal + a confirmé jeudi ces discussions, informelles dans l'immédiat, avant un rendez-vous en bonne et due forme dans les semaines à venir. "On a pris un rendez-vous de principe avec Madame Trierweiler, début octobre pour voir avec elle si elle souhaite collaborer avec notre maison, sous quelle forme et si il y a des choses qui nous intéressent nous", a précisé Rodolphe Belmer, directeur général du groupe Canal +, jeudi sur Europe 1. "On verra avec elle. On en saura plus vers mi ou fin octobre", a-t-il assuré.

Un rendez-vous début octobre :


Très discrète depuis l’affaire du tweet, Valérie Trierweiler a fait son come-back sur la scène publique jeudi. La Première dame s'est placée jeudi dans les pas de Danielle Mitterrand en devenant "ambassadrice" de la fondation France Libertés, fondée par la défunte épouse de l'ancien chef de l'Etat. "Il ne s'agit pas de se substituer à la mémoire de Danielle Mitterrand, il ne s'agit pas de me mesurer à Danielle Mitterrand ni même de me comparer. Il s'agit seulement de porter des valeurs qu'elle incarnait", a-t-elle expliqué.

Une Première dame qui se cherche

Valérie Trierweiler continue aussi ses chroniques dans le magazine Paris Match [propriété du groupe Lagardère, comme Europe 1], mais elle ne se rend plus physiquement dans la rédaction. La Première dame a même demandé à une secrétaire de lui faire ses cartons.

Pour autant, Valérie Trierweiler n’a pas non plus renoncé à redéfinir le rôle de Première dame. La compagne de François Hollande conserve ainsi son bureau et un secrétariat à l’Elysée.



Des rendez-vous avec des associations

hollande-trierweiler

François Hollande avait annoncé la présence de sa compagne à ses côtés "à chaque fois que le protocole l’exige", mais c’est en fait à la demande. Valérie Trierweiler se rendra ainsi les 25 et 26 septembre à New York avec le chef de l’Etat pour une visite de Ground Zero, le site des attentats du 11-Septembre.

Et au sein de l’Elysée, elle poursuit ses activités, avec beaucoup de rendez-vous avec des associations. Lundi, elle a reçu Barbara Hendricks, de retour du Burkina Faso, en sa qualité d’ambassadrice de bonne volonté de l’ONU. Les deux femmes ont évoqué le sort des réfugiés maliens et plus particulièrement des enfants, "un sujet qui lui tient à cœur", assure son entourage.

>>> Rodolphe Belmer, directeur général de la chaîne Canal +, sera l'invité d'Europe 1 Soir, présenté par Nicolas Poincaré, jeudi à 18h35