Inéligible, la candidate LR à la succession de Balkany à l'Assemblée renonce

  • A
  • A
Inéligible, la candidate LR à la succession de Balkany à l'Assemblée renonce
Patrick Balkany avait lui-même suggéré à la commission d'investiture le nom d'Agnès Pottier-Dumas.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

L'actuelle conseillère municipale à Levallois-Perret a renoncé lundi à la succession de Patrick Balkany en vue des législatives de 2017 dans les Hauts-de-Seine.

La candidate investie par Les Républicains pour les législatives de 2017 dans les Hauts-de-Seine en remplacement de Patrick Balkany, Agnès Pottier-Dumas, ne sera finalement "pas candidate", a-t-elle indiqué lundi, en reconnaissant qu'elle était inéligible.

"Le code électoral est formel". "Le code électoral est formel et je m'y conforme. Je ne serai donc pas candidate", a dit Agnès Pottier-Dumas, actuelle conseillère municipale de Levallois-Perret, commune dont Patrick Balkany est maire, et conseillère au cabinet de la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse. "Les membres du cabinet du président du conseil régional sont inéligibles dans toute circonscription dans le ressort dans lequel ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins d'un an à la date du scrutin", dispose le Code électoral, alors que les législatives sont prévues les 11 et 18 juin 2017.

Une démission "pas conforme aux règles". Dans un premier temps, Agnès Pottier-Dumas avait soutenu avoir remis oralement sa démission du Conseil régional le 31 mai 2016 et n'être donc pas concernée par l'interdiction. "Sa démission n'est pas conforme aux règles, elle aurait dû intervenir par lettre recommandée, après quoi un délai de huit jours est nécessaire avant qu'elle ne devienne effective", a dit le cabinet de Valérie Pécresse, alors que cette lettre n'a jamais été envoyée.

"Je pensais être de bonne foi. Visiblement, ma démission n'a pas été remise de façon conforme donc n'a pu être acceptée dans les délais. Je le regrette", a déclaré l'ex-candidate aux législatives. Agnès Pottier-Dumas avait été investie par Les Républicains le 28 juin, après que Patrick Balkany eut jeté l'éponge. Le député-maire LR de Levallois-Perret, 67 ans, proche de Nicolas Sarkozy et quatre fois mis en examen, avait renoncé à la candidature à sa succession, officiellement pour respecter la loi contre le cumul des mandats. Il avait alors lui-même suggéré à la commission d'investiture le nom d'Agnès Pottier-Dumas, 31 ans, son ancienne attachée parlementaire pendant dix ans et conseillère municipal déléguée à Levallois.