"Indignation totale" de Hollande sur la Une de Closer

  • A
  • A
"Indignation totale" de Hollande sur la Une de Closer
François Hollande, mardi après-midi, lors de sa grande conférence de presse.@ Capture France 2
Partagez sur :

Le président a cependant précisé qu'il ne porterait pas plainte contre le magazine après ses révélations.

Lors de sa conférence de presse, mardi, François Hollande a précisé qu'il ne comptait pas porter plainte contre Closer qui a divulgué des photos de lui et de la comédienne Julie Gayet,  tout en faisant part de son "indignation totale" contre le magazine.

Le président "se retient", selon ses mots, de toute poursuite judiciaire du fait de son immunité, qui empêche qu'on porte plainte contre lui. "Je suis protégé par une immunité, et vous le savez, c'est-à-dire qu'on ne peut pas m'attaquer. Puis-je attaquer les autres?", a-t-il développé. "Si je me retiens, c’est que je ne veux pas qu’il y ait deux poids deux mesures", a-t-il précisé.

Un peu plus tôt, le chef de l'Etat avait reconnu que son couple traversait des "moments douloureux" mais a refusé de dire si Valérie Trierweiler était toujours sa compagne. "Je comprends votre question, et je suis sûr que vous comprendrez ma réponse. Chacun, dans sa vie personnelle, peut traverser des épreuves. C’est notre cas. Ce sont des moments douloureux", s'est-il borné à dire, le visage fermé

sur le même sujet, sujet,

JUSTICE - Que risque Closer ?

ANALYSE - Hollande ne dément pas

POINT DE DÉPART - La Une choc de Closer